CAN TOTAL 2019 : La CAF rassure le Cameroun

Le président de la confédération africaine de football a été reçu en audience par le Président de la République Paul Biya, mardi 2 Octobre au Palais de l’Unité.

Afin de faire taire les supputations et les folles rumeurs nées de la toile et divers milieux, le patron de la CAF a tenu à faire personnellement le voyage au Cameroun, sous la houlette de l’international camerounais Samuel Eto’o fils. Ahmad Ahmad, entendait par là, rassurer le peuple camerounais, et en l’occurrence le Chef de l’Etat, sur l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations dont le Cameroun est l’hôte en 2019 ;  Certaines langues évoquaient le Maroc comme plan B de ce choix, alors que Yaoundé est enchanté à travers des efforts pluriels pour une organisation optimale.

Samuel Eto’o félicité par le Président Paul Biya

Arrivé avec sa délégation via l’Aéroport international de Yaoundé-Nsimalen en matinée, le malgache était accompagné pour la circonstance, du Président du Comité de normalisation de la FECAFOOT Me Dieudonné Happi. Les homologues ont ensuite échangé autour du Ministre des sports et de l’éducation physique Bidoung Mpkatt en fin de matinée.

Puis, suivra le point d’orge au Palais de l’Unité à 13H, ou attendait déjà le Président de la République pour des pourparlers officiels. Accueillis au perron par le Chef du Protocole d’Etat, Simon Pierre Bikele, et le Ministre-Directeur du Cabinet Civil Samuel Mvondo Ayolo, les hôtes du Chef de la Nation, ont ensuite été conduits au deuxième étage du Palais pour la dite rencontre. Au cours de ces échanges riches et nourris, le président de la CAF Ahmad Ahmad a rassuré S.E Paul Biya, sur le maintien du Cameroun à propos de l’organisation de la CAN 2019. Des présents ont été remis durant cette belle visite. Chaleureuses retrouvailles notamment avec Samuel Eto’o Fils, artificier de la visite de la CAF à Yaoundé ce mardi et « l’homme de l’expérience ».

Face à la presse, le Président de la CAF a indiqué que l’entretien a porté sur trois points essentiels : le développement du football en Afrique, la prochaine Coupe d’Afrique des Nations de football au Cameroun et l’avenir du Centre d’excellence de la CAF, situé dans la banlieue de Yaoundé à Mbankomo.

Sur le premier point, M. Ahmad a indiqué que la vision de l’équipe dirigeante de la CAF est de faire du football non plus seulement un jeu mais aussi un instrument au service du développement du continent et du plein épanouissement de la jeunesse africaine. Cela, a-t-il reconnu, passe par le soutien des Chefs d’Etat africains.

Le fanion de la CAF remis au président Paul Biya

Aussi, a-t-il salué à sa juste valeur cette rencontre avec le Chef de l’Etat. Concernant l’avenir du Centre d’excellence de la CAF à Mbankomo, le Président Ahmad a déclaré que le Président Paul BIYA a marqué son accord pour le rachat de cette infrastructure par le Cameroun afin de l’offrir à la jeunesse. Il a salué cette décision du Chef de l’Etat et promis, en dépit des règles d’appel à la concurrence, que le Cameroun à qui appartient une partie des terrains, sera privilégié dans le processus d’acquisition.

Au sortir de la visite qui a duré une heure, M. Ahmad Ahmad a précisé devant les hommes de médias : « Je remercie Samuel Eto’o, c’est grâce à lui qu’a été organisé cette visite, pour enlever tous doutes et supputations à gauche et droite. La CAF n’a pas de plan B, la CAF n’a jamais réfléchi à un retrait de la CAN au Cameroun, et c’est au Cameroun de nous dire, car c’est pas nous qui organisons, c’est le Cameroun qui accueille cette compétition… » Une bonne nouvelle donc pour les amoureux du ballon rond et l’Etat du Cameroun, dans la perspective des grandes échéances sportives africaines et même mondiales.

Par ailleurs, le goléador camerounais, et ancien capitaine des Lions indomptables Samuel Eto’o, a apporté son soutien au Chef de l’Etat Paul Biya, dans le cadre de la présidentielle qui s’ouvre ce 7 Octobre. Le meilleur buteur de l’équipe nationale, a effectivement donné ses raisons, et a appelé ses frères camerounais, à faire cet acte citoyen, pour le vivre-ensemble toujours prôné par le gouvernement. « Nous avons besoin d’un leader rassembleur, c’est très important pour notre peuple, moi à 37 ans, j’ai connu ce beau pays, ses frères qui aiment vivre ensemble, toujours connu la paix dans notre pays (…) au niveau du vote, je n’ai aucun doute pour qui je vais voter, le plus important c’est que mes frères fassent comme moi. Moi, je vais voter personnellement le candidat-président Paul Biya, pour toutes ces choses qui m’a apporté dans ma vie et dans ma carrière » a-t-il souligné devant la presse.

Jean Paul Bekono

Jean Paul Bekono


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter