Recherche et innovation : les Camerounais à la conquête des 80 milliards de F de l’UE

Les opportunités du programme Recherche et innovation, horizon 2020 de l’Union européenne ont été présentées aux chercheurs camerounais au cours d’une cérémonie présidée par Madeleine Tchuenté, à Yaoundé le 8 octobre.

Les possibilités de financement de recherche ont été passées en revue. La finalité étant de permettre aux universitaires et chercheurs d’initier des actions crédibles pour bénéficier de l’aide, de 80 milliards de F, allouée au programme Recherche et innovation horizon 2020, par l’Union européenne (UE). Madeleine Tchuenté, ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation, et Paul Tasong, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, sont venus encourager chercheurs et universitaires camerounais à saisir cette belle perche tendue par l’UE.

Opportunités du programme Recherche et Innovation de l’UE

Parmi les domaines ciblés par le programme, figurent en bonne place, l’environnement, l’alimentation, les technologies de l’information et de la communication, et la santé. Il est question pour la communauté scientifique camerounaise de présenter des projets crédibles pour bénéficier des financements de l’UE. Dans le cadre de la mutualisation des connaissances, il est envisagé la création d’une cité des sciences au Cameroun et aussi, une plateforme de résilience afin d’aider les populations en période de crise, et d’étude sur la biodiversité.

Les participants ont été édifiés par le chef de mission de l’UE et les responsables de l’Union africaine au Cameroun, sur les règles de budgétisation financière pour les projets du programme Recherche et innovation horizon 2020. Les différents documents nécessaires pour obtenir les financements, le contenu d’appel à proposition, et les critères d’évaluation des projets dudit programme ont été dévoilés aux chercheurs camerounais.

Attitude de Dr Madeleine Tchuenté, ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation

« La recherche et l’innovation occupent une place de choix dans le plan de développement du Cameroun tel que défini par le président Paul Biya. Aujourd’hui, l’Union Africaine et l’Union européenne apportent leur soutien aux chercheurs camerounais. Sur le plan des ressources humaines, nous avons des chercheurs compétents. Je voudrais remercier l’UA et l’UE pour ces moments de sensibilisation, de capacitation et d’information pour que nos chercheurs s’arriment aux rudiments du montage de projets afin de décrocher des financements indispensables au développement de notre pays ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!
X