Affaire Kamto et Cie : Réné Emmanuel Sadi remet les pendules à l’heure !

Dans une interview diffusée le 19 mars 2019 sur les antennes de Radio France Internationale, le Ministre de la communication a réagi à la demande de Maurice Kamto, relayée lors d’une conférence de Presse à Yaoundé, par son avocat français Me Dupont Moretti, de discuter face à face avec Paul Biya.

Le Porte-Parole du Gouvernement lors de cet échange exclusif, a regretté le virage politique et la condescendance que Maître Dupont Moretti a fait mention lors de sa prise de parole à Yaoundé. « Mais nous déplorons la condescendance et les propos tenus par M. Moretti dont la lecture des faits ou alors la version qu’il en a reçue est complètement fausse. Toute chose qui l’amène à s’éloigner du terrain juridique pour embrayer sur des considérations politiques » soulignait-il aux antennes d’RFI.

Le Chef de la communication soutient que « les chefs d’accusation et la mise en détention de Maurice Kamto et ses partisans sont clairs et conformes aux lois et règlements du Cameroun », contrairement à ce que laisse penser la connaissance du dossier de l’avocat français de Me Maurice Kamto. « Nous demandons à M. Moretti qu’il n’est pas venu au Cameroun comme médiateur », a poursuivi le Ministre Réné Emmanuel Sadi, en demandant à l’homme de droit de s’en tenir à la mission qui est la sienne, et non de donner des arguments surréalistes à propos d’une prétendue victoire volée à Maurice Kamto.

En outre, l’ancien Ministre Chargé de Missions à la Présidence, a mentionné que « M. Kamto est un citoyen comme tout le monde », et cesser de se considérer comme un alter ego du Président Biya. « Les lois sont les lois, et la justice appréciera. Il appartient aux juges camerounais d’apprécier la gravité des faits des uns et des autres et de prendre les sentences que les uns et les autres méritent » a ajouté l’ex-ministre de l’administration territoriale.

De plus, Réné Sadi rappelle aux antennes que Maurice Kamto et ses partisans ont été interpellés, non pas pour des faits d’ordre politique, mais pour des faits de droit commun, en référence à la mise à sac des ambassades du Cameroun, appel à des manifestations interdites, incitation à l’insurrection et la rébellion.

Le Ministre est resté positif quant à la tenue de l’audience entre le Président Paul Biya et le Sous-Secrétaire américain chargé des Affaires africaines. Les excellentes relations entre les Etats-Unis et le Cameroun ont été mis en exergue, tout comme l’appréciation du diplomate américain vis-à-vis de la sagesse et l’intelligence du Chef de l’Etat camerounais.

Il a par ailleurs notifié, de ce que le processus de décentralisation au Cameroun soit en cours, et la tenue prochaine des élections régionales, pour que les populations assumer leurs responsabilités locales. Réné Emmanuel Sadi, est resté optimiste pour un retour de la paix dans des délais assez brefs, dans les deux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Avatar

Jean Jacques France


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!