Mairie de Yaoundé 4 : Régine Amougou Noma, une femme d’exception !

La magistrate municipale continue d’œuvrer au bénéfice de ses populations dans son territoire de compétence. Des actions qui dessinent le caractère à la fois fort et subtil de l’élue locale, qui trotte à la tête de la mairie depuis le 14 novembre 2013. Entre gestes humanitaires et initiatives innovantes, Mme Régine Amougou Noma fait partie du club select des bâtisseurs locaux, en faveur du développement de proximité.

D’une vision aux humanités

Le 8 février 2019, Mme la Maire a accordé un important stock de denrées alimentaires constitué des sacs de riz, de sel, de maïs, de haricot, d’huile végétale, d’eau minérale, de boissons gazeuses, de pâtes alimentaires, à l’occasion de la 53ème édition de la fête de la jeunesse. L’esplanade intérieure de la prison, qui faisait office de cadre de cette cérémonie spéciale de réception, a été le théâtre d’une joie immense pour les pensionnaires de l’institution carcérale.

En effet, les prisonniers ont exprimé leur gratitude et surtout réitéré qu’ils restent des personnes à part entière, en dignité et en loyauté, malgré les erreurs qui les ont conduits en prison. Régine Amougou Noma, le maire de Yaoundé 4ème  a quant à elle rappelé, qu’elle respecte une tradition de générosité et de sollicitude de sa commune envers les pensionnaires de la prison centrale de Kondengui, installée dans son arrondissement, en soulignant que le bien-être de ses populations reste son cheval de bataille.

Ce leitmotiv coïncide d’ailleurs avec la loi 018 du 22 juillet 2004 fixant les règles applicables aux communes à propos des actions sociales.  La population carcérale de Kondengui a souvent bénéficié de cette sollicitude, tantôt pour améliorer les conditions de détention, tantôt pour améliorer la qualité des repas. En outre, cela a valu à Mme le Maire, le pseudo de « marraine » de l’organisation carcérale.

 Le développement local, sa croisée d’ambitions

Si Mme le Maire est connu pour ses actions communautaires, elle est aussi à la manœuvre au sein de sa municipalité, pour un développement de proximité. Parmi les réalisations qui militent en sa faveur, figure en bonne place l’électrification de certains quartiers de sa commune, comme le lieu-dit « Amadou ».

Allocution du Maire Amougou Noma lors de la journée africaine de la décentralisation, aout 2018

Une manière de donner une vie à  cette partie de son territoire mais de lutter contre l’insécurité. Aujourd’hui, grâce à la lumière qui éclaire partout, les populations ne  cessent de lui manifester leur  gratitude pour ces réalisations. A cela s’ajoute la réfection de certains axes routiers de sa commune. L’axe reliant  les quartiers Ekoumdoum à Awae Maison  rouge  le montre à suffisance. Aujourd’hui des véhicules peuvent y circuler sans difficultés majeurs. Ces réfections permettent aussi la réduction des embouteillages dans la  capitale.

La construction de forages d’eau figure également en bonne place tout aussi que l’acquisition de matériel roulant, l’aménagement du stade de football Abega, la construction d’infrastructures scolaires et l’équipement des centres de santé. Selon les témoignages des populations du 4ème  arrondissement, le Maire a aussi réduit les frais de fourrière qui sont passés de  25000 FCFA à  10.000fcfa, et l’une des réalisations marquantes est l’inauguration de l’hôtel de Ville par l’ex-ministre délégué de l’administration et de la décentralisation, Jules Doret Ndongo, en 2013 au quartier Ekounou.

La commune d’Arrondissement de Yaoundé 4 et l’Organisation d’Appui en Ingénierie de Développement et de Maîtrise d’oeuvre Sociale (OAI-DEMOS) en partenariat avec la Communauté urbaine de Yaoundé ont bénéficié en 2017 d’un appui financier de l’Union Européenne, pour la mise en oeuvre de l’action intitulée : Appui à l’Amélioration de la Participation Citoyenne et à la Planification de la Gestion intégrée de l’Environnement et des Sources d’Energies Durable dans la Commune d’Arrondissement de Yaoundé 4 (PACAEDC). Ce projet s’inscrit dans le cahier du maire, concernant la gestion des déchets et leur transformation, et la réponse au déficit énergétique dans sa commune, avec l’aide des citoyens. C’est dans cet élan d’esprit, que ledit projet a été présenté en qualité de ville-pilote, dans le sillage de l’atelier national des villes et collectivités locales du 13 au 15 février à Yaoundé, ou d’ailleurs Mme le Maire, a posé recommandations dans ses propos de bienvenue.

L’objectif global de l’action, vise à contribuer à l’amélioration de la participation citoyenne en vue d’un accès continu pour plus de 600000 personnes à l’habitat décent, tout en assurant une meilleure planification des sources d’énergie durable, et du climat dans la commune de Yaoundé 4.

Toutefois, la lutte contre la corruption reste aussi une valeur qui lui est chère. C’est pourquoi, lors de la célébration de la 7ème  journée africaine de la décentralisation et du developpement local le 10 Aout 2018, une descente du Ministre en charge de la décentralisation et du developpement local Georges Elanga Obam, en compagnie du Sécrétaire général Fred Ebongue Makolle, a été effective dans ce sillage, dans les services en voirie, et en Etat-civil notamment, ou le Haut responsable a apprécié les efforts significatives de Mme le Maire.

Régine Amougou Noma lors de l’Atelier national des Villes de Yaoundé, 13 Février 2019

Une élue locale aux projections sociales innovantes

Derrière ce visage et la personnalité d’une femme qui a fait de la politique un métier et du pragmatisme, se cache une ligne de conduite exeptionnelle. Régine Amougou Noma qui dirige la mairie d’Ekounou, est une acharnée, pleine d’optimisme. Dans sa vie professionnelle et politique, elle s’est toujours surpassée pour atteindre ses objectifs. Après avoir obtenu un diplôme secondaire de l’enseignement technique en secrétariat moderne, elle va exercer en qualité de secrétaire comptable dans plusieurs structures de la capitale. Son intérêt pour les chiffres et les causes sociales, va la pousser, dans des associations de femmes et au sein du RDPC, à prôner une traçabilité de l’utilisation des fonds et à plaider en faveur d’une implication réelle des populations dans le développement local.

Première adjointe au maire de Mfoundi IV de 2007 à 2012, puis maire par intérim en 2012, celle qui prend la tête de l’exécutif communal à l’issue du scrutin municipal du 30 septembre 2013 a changé de statut, mais pas de discours. Avec un style de management nouveau, qui allie rigueur, proximité, doigté et flexibilité, celle qu’on surnomme « l’Ouragan » surprend constamment. Maman attentionnée et gestionnaire rigoureuse, elle a su faire de ce mélange un atout clé de son succès dans l’exécution et le suivi des différents projets de la mairie. L’originalité de sa méthode s’allie à la précision et la perfection que ses collaborateurs lui reconnaissent, la créditant des belles performances réalisées par la plus grande mairie de la ville du Mfoundi, regroupant pas moins de 59 quartiers. Sa feuille de route est remplie de projets qui apporteront aux populations un mieux-être déterminant.

Avatar

Manfred Essome


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!