Présidentielle 2018 : Maroua en symbiose avec le Président Paul Biya

Le Chef de l’Etat et candidat RDPC à sa propre succession, est allé à la rencontre de son peuple dans l’Extrême-Nord, le 29 septembre 2018, dans le cadre de la campagne présidentielle.

Pour son neuvième voyage à Maroua samedi dernier, le Président de la République accompagné de son épouse Mme Chantal Biya, a décidé de se rendre dans cette grande contrée pour un échange des plus majestueux avec les populations. Premier déplacement du candidat RDPC dans le sillage de cette campagne 2018. Les portes du Palais ouvertes samedi matin, c’est aux alentours de 10H25, que le cortège présidentiel prendra la route de l’Aéroport de Yaoundé-Nsimalen puis un décollage 35 minutes plus tard.

12H40, l’avion ayant à son bord le Chef de l’Etat et son épouse, accompagné de sa suite, s’immobilise sur le tarmac à Maroua Salak. Les populations de l’Extrême-Nord, massés depuis la matinée, jouxtent les pourtours de l’aérodrome, et les encablures du trajet qu’empruntera le candidat RDPC pour le stade Yaya Dairou.

Il va s’autoriser un bain de foule en déjouant le protocole orchestré par Simon Pierre Bikele Chef du Protocole d’Etat, et transmet ses civilités à plus de 250 personnalités présentes, autorités et chefs locaux, à l’image du Gouverneur  de la région, Midjiyawa Bakari. Une foule immense, les sympathisants, militants RDPC, les partis alliés, les villages et villes de l’Extrême-Nord, sont venus manifester leur soutien au candidat de l’expérience samedi après-midi, à travers des groupes de danses, des acclamations, et de belles couleurs pour une victoire sans précédent au soir du 7 Octobre.

La première dame remerciée pour son soutien constant aux populations de la région.

Le président Paul Biya, n’hésitera pas à remercier les uns et les autres pour l’accueil chaleureux réservé et les présents donnés par les autorités locales : « Laissez-moi d’abord vous remercier, et à travers vous, l’Extrême-Nord, pour les cadeaux symboliques qui nous ont été offerts, à mon épouse et à moi-même. (…) Merci d’être venus si nombreux m’accueillir ici à Maroua. Vous avez bravé le soleil, la chaleur et les distances, pour venir à ma rencontre. De tout coeur, je vous dis merci. »

En effet, le candidat Paul Biya annonce dans son premier discours de campagne,  que les années à venir seront capitales pour le développement du Cameroun. La principale urgence sera la résolution des crises, en alliant le dialogue. Il aura ensuite la poursuite de l’idéal démocratique dans un Etat unitaire. Mais pour Paul Biya, il est temps  d’explorer davantage les richesses du sous-sol camerounais, d’exploiter les terres les plus fertiles pour renforcer le progrès social. Le président candidat annonce la réhabilitation des anciens barrages, la construction des nouveaux barrages et un recours à l’énergie solaire.

En moins de 12 minutes, Paul Biya a fait le tour des enjeux de l’élection à venir pour les populations de l’Extrême Nord ; démontrant à chaque fois l’attachement qui le lie à cette région. « Si j’ai choisi de venir en campagne chez vous à Maroua, c’est pour vous dire toute l’estime que je porte à votre région. Et pour dire aussi mon engagement à lui faire profiter des grandes opportunités qui s’offrent à notre pays » a-t-il souligné d’entrée dans son oral, avant de revenir sur le conflit contre la secte Boko Haram, et le tribut qu’a payé les populations des villes et villages de cette zone pendant plusieurs années.

Les populations du septentrion sont sorties en masse pour un soutien total au Président Paul Biya

« (…) Tout laisse penser que votre sous-sol est riche en minerais et en pétrole, il conviendra de donner un nouvel élan à la prospection et par la suite à l’exploitation. (…) Nous ferons reculer les pénuries alimentaires (…). Dès que la paix sera partout restaurée, il conviendra de redonner au tourisme dans votre région, une nouvelle chance» a-t-il promis dans sa prise de parole officielle.

En marge de ces chantiers, Paul Biya a évoqué également la construction d’une ligne de chemin de fer Ngaoundéré-Djamena via Kousseri, arguant qu’il n’est pas « irréaliste » de penser à sa construction « d’ici peu ». Une annonce forte qui a marqué son passage à Maroua, tout comme l’évocation de la crise anglophone. Sur ce point, Paul Biya a estimé que le Cameroun « a surmonté le plus dur des épreuves », même s’il reste à faire revenir la paix dans ces régions « meurtries par les sécessionnistes ».  Pour se faire, le candidat Paul Biya pense qu’il faut apporter aux populations « toutes les satisfactions qu’elles sont en droit d’attendre et en les protégeant contre les excès de ces soit disant libérateurs ». « Nous démontrerons que leur avenir se trouve bien au sein de notre république », a martelé le Chef de la nation, S.E Paul Biya.

Aux populations de l’Extrême Nord, le président Biya adresse ses félicitations pour leur contribution à la victoire contre Boko Haram. Il les invite à rester vigilants, tout en contribuant à l’action publique de revitalisation des zones affectées par Boko Haram.

« L’Homme du renouveau » a rassuré ses concitoyens de ce que les progrès sociaux devraient continuer, pour une explosion de l’émergence, en lui donnant de leurs voix au jour du 7 Octobre prochain : « Dans ces conditions, je pense que rien ne pourra faire dévier notre grande et belle Nation de sa route vers la prospérité et le progrès social. Je sais pouvoir compter sur vous pour faire, le 07 octobre prochain, le choix qui nous permet d’avoir de notre côté « la force de l’expérience ».

Les élites du septentrion sont tous derrière le président Biya pour une victoire écrasante le 07 octobre 2018

 

Manfred Essome


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter