Nécrologie : l’hommage de la Nation à Sadou Hayatou

Les obsèques officielles  de l’ancien Premier ministre  ont eu lieu du 12 au 13 août 2019 à Yaoundé et à Garoua. Il a été élevé à titre posthume à la dignité de Grand cordon du mérite camerounais  par le MINAT,  Paul Atanga Nji, représentant du chef de l’Etat.

Le 12 août 2019 à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen, l’ambiance est remplie de tristesse. À son arrivée en soirée, la dépouille de l’ancien Premier ministre Sadou Hayatou, est transportée par dix officiers de police. Le corps est placé installés dans une pièce  parée pour la douloureuse circonstance. Ils sont venus  nombreux pour rendre hommage à l’illustre disparu. Famille, amis et personnalités partagent ce moment de pleurs. Premier ministre du 25 avril 1991 au 9 avril 1992, il a rendu l’âme à Genève le 1er août 2019 des suites de maladie. L’ancien serviteur de la Nation, mérite  des obsèques officielles instituées en son honneur par le président de la République. Le chef de l’Etat est personnellement représenté aux différentes phases de cet ultime hommage par le ministre de l’Administration territoriale (MINAT), Paul Atanga Nji. A l’arrivée de la dépouille le 12 août 2019, une  prière a été dite par El Hadj Modibo Ibrahima, imam de la Mosquée d’Essos à Yaoundé. Parti de  l’aéroport, le cortège funèbre s’est dirigé vers la résidence du défunt au quartier du Lac à Yaoundé pour une veillée. Prince de la famille royale de Garoua, l’ancien premier ministre a rejoint sa terre natale le 13 août  2019 pour y être inhumé selon la tradition musulmane. Le cercueil a été installé à l’esplanade de l’aéroport de Garoua pour une cérémonie officielle, en présence du MINAT, représentant du chef de l’Etat, des membres de la famille du défunt, de nombreux membres du gouvernement, d’autorités administratives, traditionnelles, religieuses locales ainsi que de plusieurs amis et connaissances. Pour la circonstance, un message de condoléances du chef de l’Etat adressé à Mme Pierrette Aïcha Hayatou, sénatrice RDPC, a été lu et remis par  le préfet du département de la Bénoué, David Embé. Dans sa lettre, Paul Biya décrit Sadou Hayatou comme un haut commis de l’Etat dont le mérite était reconnu de tous et sa disparition est assurément une grande perte pour la région du Nord, pour le RDPC et pour le Cameroun qu’il aura servi avec dignité et patriotisme. Un hommage qui est accompagné de l’élévation de Sadou Hayatou à la dignité de Grand cordon du mérite camerounais à titre posthume par Paul Atanga Nji, au nom du président de la République. Après cette cérémonie, l’assistance s’est dirigée vers l’esplanade de la grande mosquée de Garoua où le grand imam Djafarou, a conduit une  prière. La dépouille a enfin été transférée  à Laïndé pour l’inhumation.

Avatar

Nadia Dicka Lobe


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!