Municipales en France: Le grand rêve de Hugo Biolley

Pour le nouveau maire de Vinzieux, en Ardèche, élu à la veille de son 19e anniversaire alors qu’il vivait encore chez sa mère, c’est la motivation qui passe avant l’âge pour savoir si on est capable d’endosser des responsabilités. Il vaut mieux un maire jeune qui soit motivé et qui ait envie d’apprendre qu’un maire plus vieux sans motivation.

Pour le moment, et depuis le 23 mai 2020, le plus jeune maire de France, Hugo Biolley, 19 ans, est plein d’idées, motivé et étudiant à Sciences po Grenoble. Décidément, Pierre Corneille vit juste en affirmant qu’ « aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années ». Pour ses premiers pas, l’édile de Vinzieux, village de 450 habitants sans école ni commerce, veut recréer un lien social. « Je ne sais pas vraiment d’où vient cet attrait pour la vie publique, ce n’était pas, au départ, très présent dans la famille, même si ma mère (Delphine Salles-Biolley NDLR) est conseillère municipale »,  souligne le jeune homme politique. Sur les traces de sa mère, Hugo Biolley a courageusement choisi de s’engager pour faire évoluer son petit village, avec l’aide de ses proches et des élus, comme Armand Vallet son prédécesseur.

« Ça ne me fait pas peur »

Tout a commencé en juin 2019. C’est depuis ce temps que le jeune homme travaille sur sa candidature et la constitution de sa liste, qui s’est révélée être la seule sur la commune. Pour son programme, avant la crise sanitaire de COVID-19, il précisait : «  il y aura deux choses à mener de front. La gestion courante, des routes, l’installation de la fibre, le PLUIH à finaliser, les contentieux à régler. Et il y a ce qui peut faire le plus, faire vivre le village en valorisant son patrimoine et la culture car Vinzieux n’est pas une commune de passage ». Pour faire émerger toutes les idées de son équipe mais aussi des Vinzaires, il a organisé une réunion publique à la fin du mois de novembre 2019.

Parmi les onze conseillers municipaux élus dès le 15 mars dernier, Hugo Biolley doit désormais composer entre ses études et la vie de premier édile mais il y voit deux tâches « complémentaires » et compte pouvoir aménager son cursus. « J’aimerais que les gens puissent se dire dans six ans : « le village a changé, il se passe beaucoup plus de choses qu’avant. Le village est beaucoup plus vivant ». En raison de la flambée de la crise sanitaire de COVID-19, il a mis son programme en veilleuse. Sa priorité dans les prochains jours : distribuer des masques aux habitants. « Ma priorité dans les prochains jours sera de gérer la distribution des masques fournis par l’agglomération d’Annonay. Il y en a deux par personne et comme c’est un petit village, nous allons les distribuer directement dans les boîtes aux lettres », précise le maire.

Se projetant dans le déconfinement, il prévoit s’attaquer aux sujets de fond : « comment redynamiser notre petit village, favoriser les animations ou les concerts ? » Hugo Biolley entend créer deux outils, un site internet et une page Facebook pour faire connaître Vinzieux et informer les habitants sur les mutations à venir de coin d’Ardèche.

Pour ses premiers pas de maire, l’écharpe tricolore de la veille, symbole de grandes responsabilités, a le lendemain, servi de cerise sur le gâteau d’anniversaire de Hugo Biolley.

Avatar

Frederick Emell


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!
X