53ème édition de la Fête nationale de la jeunesse : Le Président Paul Biya appelle les jeunes à plus de responsabilités !

Le Chef de l’Etat S.E Paul Biya a commis son adresse aux jeunes le 10 Février 2019, à l’occasion de la 53ème édition de la grand-messe dédiée à la jeunesse.

Le Président de la République a tout d’abord marqué un arrêt majeur sur le contexte mondial qui a conduit à la consécration de l’émergence au Cameroun. Tout en soulignant qu’il s’agit d’une cause nationale de développement. Il a souligné de future responsabilité des générations conséquemment aux causes lointaines qui pourraient apparaitre « chaque génération a dû se mobiliser, à un moment ou à un autre, pour faire triompher une cause qu’elle estimait juste et nécessaire ».

« Il vous faudra mettre en œuvre nos grands projets de révolution agricole, d’industrialisation et d’infrastructures, sans oublier ceux qui concernent le domaine social, comme l’éducation, la santé et l’habitat » a-t-il réitéré. Le Chef de la Nation entend ainsi faire un appel positif de toutes les énergies, pour la réalisation des grands travaux d’envergure, tels les barrages de Mekin, de Nachtigal, des Centres sanitaires de haute facture, des établissements scolaires sur le triangle national.

De plus, le Président Paul Biya a encouragé et féliciter les jeunes qui se sont mobilisés autour de l’élection présidentielle du 7 Octobre, ont accompli leur devoir citoyen, et participer à l’évolution de notre processus électoral. Néanmoins, il regrette que des dérives soient observées au sein des réseaux sociaux, par des prises de parole outrageantes et tribalistes, et appelle les jeunes, à plus de retenue, et de faire la politique dans les règles.

« Il existe une autre façon, plus responsable et plus recommandable, de faire de la politique. Par définition, celle-ci se rapporte à la gestion de la société. En votant, en se présentant à une élection, en étant élu conseiller municipal ou régional, député ou sénateur, on fait de la politique au sens noble du terme. Si vous en avez l’ambition, n’hésitez pas à vous engager dans cette voie pour le bien de votre pays » par cette voix, Paul Biya, porteur des Grandes Opportunités, émet le vœu de voir les jeunes participer aux joutes électorales en vue, notamment les élections régionales, municipales, législatives, afin d’améliorer la gestion de la cité. Ill met en garde les jeunes à ne surtout pas céder aux mauvais comportements, qui détruisent les avenirs.

Le Président Paul Biya a martelé les dispositions spéciales prises dans le cadre des recrutements, dans divers secteurs d’activités aussi bien dans la fonction publique. Dans ce sillage, il a rappelé les mesures prises par le Ministère de la jeunesse et de l’éducation civique. Parmi ces mesures, se trouvent, la campagne d’éducation civique et d’intégration nationale qui a touché plus d’un million de jeunes et conduit à la formation de 1300 appelés par l’Agence du service civique national de participation au développement ; la promotion du volontariat qui a permis de former des milliers de volontaires pour des opérations de développement et d’appui à l’éducation et à la santé dans les zones prioritaires ; le soutien à la vie associative par l’encadrement des organisations de jeunes ; la mise en oeuvre du Plan Triennal « Spécial Jeunes » qui concerne plus de 600 mille personnes. Sans compter près de 4000 projets qui ont été élaborés dans l’agriculture, l’industrie, l’économie numérique et l’innovation.

Au plan économique et social, le Président met en lumière une projection du taux de croissance à 4,4% en 2019 et 4,7% en 2020, et appelle ainsi les acteurs jeunes à plus d’efforts, à saisir les opportunités qui se présentent à eux.

Pour le pôle emploi en 2018, le Cameroun a réalisé les meilleurs chiffres en termes de pénétration des jeunes dans le champ du travail, avec plus de 500.000 emplois crées et du même chiffre prévu pour l’année 2019 ; Une performance qui cadre avec la mise en mouvement du gouvernement pour répondre aux besoins de travail des jeunes. Par ailleurs, il a annoncé la densification de l’offre de travail et l’offre de formation, par le biais des Centres agrées à Douala, Limbé entre autres, et l’ouverture prochaine à Yaoundé, d’un Institut de formation des formateurs et du developpement des Programmes.

« Les années qui viennent de s’écouler n’ont pas été faciles pour notre pays au double plan économique et sécuritaire. Grâce aux vertus de notre peuple, notamment son courage et son abnégation, nous avons non seulement surmonté nos épreuves, mais poursuivi notre marche en avant. Il y a là, pour notre jeunesse, un exemple dont elle peut tirer des enseignements » a-t-il mis en exergue, l’Homme du Renouveau salue ainsi les efforts des jeunes camerounais dans la pacification du pays, sa protection et sa détermination à le préserver dans la sphère du « vivre-ensemble ».

Avatar

Manfred Essome


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!