An 37 du Renouveau : Louis Paul Motaze et André Noël Essian convergent

Tous ensemble derrière le président Paul Biya pour garantir la cohésion nationale et renforcer le vivre ensemble dans un Cameroun un et indivisible.

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) dans la section du Dja-et-Lobo 1 a, le 6 novembre 2019, remis les pendules à l’heure. Les deux chefs d’orchestre, Louis Paul Motaze, délégué permanent du comité central du RDPC pour le Dja-et-Lobo, et André Noël Essian, président de section RDPC du Dja-et-Lobo 1, ont tout réglé pour ne laisser de place à une surprise désagréable. La ville de Sangmelima, scène d’affrontements tribaux, a renoué avec ses habitudes de calme et de propreté pour offrir aux fils et filles de la section RDPC du Dja-et-Lobo son meilleur visage. Une mue sous le charme de laquelle sont tombés sympathisants, partis allies au RDPC et de nombreux démissionnaires des autres formations politiques actives dans cette unité.

Le plan des chefs

Louis Paul Motaze et André Noël Essian n’ont pas loupé leur partition. Après avoir réussi la mobilisation des militants, ils ont déroulé les facettes du plan devant consolider le vivre ensemble et l’unité entre fils et fille du Dja-et-Lobo. 200 boutiques seront construites dans les villages du département du Dja et Lobo. Des projets collectifs et individuels, à la maturation établie, seront financés par des banques et microfinances par l’entremise de l’élite. Voilà qui sonne concret dans l’oreille de la population qui reconnaît en eux, de véritables réalisateurs de la politique des grandes opportunités du président Paul Biya.

Deux anniversaires et un cadeau

6 novembre 1982, 6 novembre 2019. 37 ans que le président Paul Biya tient le gouvernail du navire Cameroun. Sur son sillage, démocratie, liberté et prospérité permettent de construire une nation forte unie et indivisible. C’est la quintessence du discours de Louis Paul Motaze qui, au passage, a fait un clin d’œil aux hommes de médias. « Je voudrais m’adresser aux hommes et femmes de médias qu’ils soient aujourd’hui les témoins de ce qu’ils ont vu et entendu ici, du fait qu’à Sangmelima, il n’y a aucun problème », a-t-il martelé.

La voix de la jeunesse portée par Medjo Zili, à la mémoire vive, a égrainé les nombreuses victoires du champion Paul Biya, pour démontrer la force de son expérience. Les sept victoires consécutives aux élections présidentielles de 1984, 1988, 1992,1997, 2004, 2011 et 2018. « Le 06 novembre 2018, le chef de l’Etat, au lendemain de l’élection présidentielle avait prêté serment, signe de l’entame d’un septième mandat baptisé le septennat des grandes opportunités. Nous en célébrons le premier anniversaire aujourd’hui », a rappelé Medjo Zili.

André Noël Essian, par ailleurs édile de la commune de Sangmelima, a dévoilé que la grande fête du jour annonçait « l’inauguration du grand marché de Sangmelima la Belle, le vendredi 8 novembre 2019 ». Une œuvre architecturale de plus, à mettre à l’actif du Renouveau, qui vient embellir la ville et ouvrir l’ère de nouvelles victoires du RDPC.

Après toutes ces belles annonces, la piste a été ouverte pour les réjouissances proprement dites animées par des groupes culturels préparés pour la circonstance sur une place de fêtes de Zoum Yemvak totalement métamorphosée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!