Forum de Paris sur la Paix 2019 : Emmanuel Macron invite Paul Biya

Du 11 au 13 novembre 2019 à la Grande Halle de La Villette de Paris, chefs d’État et de gouvernement, dirigeants d’organisations internationales, et autres acteurs de la gouvernance mondiale échangeront sur des thématiques liées à la paix et la sécurité dans le monde.

Le Forum de Paris sur la Paix, rendu à sa deuxième édition, continue de prouver que dans un contexte difficile pour le multilatéralisme, il est possible de faire progresser des solutions de gouvernance, de faire avancer des projets et de lancer des initiatives nouvelles autour de la paix et de la sécurité, du développement, de l’environnement, des nouvelles technologies, de l’économie inclusive ou de la culture et de l’éducation. L’appel à projets a reçu plus de 700 candidatures venant de 115 pays du monde entier et portées par une grande diversité d’acteurs clés de la gouvernance mondiale, notamment des États, des organisations internationales, des ONG, des entreprises, des agences de développement, des fondations, des organismes philanthropiques, des groupes religieux, des associations et des universités.

La vision du forum

L’existence de conflits est la résultante d’un manque de solutions coopératives aux problèmes mondiaux. Preuve que le monde ne va pas dans la bonne direction, situation défavorable à la propagation de la paix. La paix est plus qu’une suspension de la guerre. La paix recouvre tout ce qui concourt à faire baisser les tensions internationales : la coopération qui atténue la concurrence pour les ressources rares, les institutions qui canalisent les rivalités de puissance et permettent de mieux gérer les biens publics mondiaux, la régulation qui répond aux nouveaux abus de pouvoir ou aux inégalités nées de la mondialisation, les ponts entre générations ainsi que l’égalité entre les femmes et les hommes pour des sociétés apaisées. La paix ne peut être pérenne qu’à travers une gouvernance mondiale adaptée et efficace pour répondre aux défis mondiaux.

Le programme de l’édition 2019 du Forum

L’édition 2019 du Forum proposera des débats avec des intervenants du monde entier centrés sur les projets innovants sélectionnés cette année. Après une soirée en avant-première réservée aux membres de la communauté du Forum de Paris sur la Paix, prévue le 11 novembre, le programme des discussions sera marqué par trois temps forts qui rassembleront tous les participants autour des solutions pour l’avenir du monde.

12 novembre, cérémonie d’ouverture. Pour la prestigieuse cérémonie d’ouverture officielle, plusieurs chefs d’Etat, dont le président de la République française Emmanuel Macron, prendront la parole et ouvriront la deuxième édition du Forum.

13 novembre, session de mise en œuvre. Cette session très attendue fera le point sur les travaux du Comité de suivi du Forum et du processus d’accompagnement des projets mis en place lors de la première édition afin d’améliorer leur impact à l’échelle internationale.

13 novembre, cérémonie de clôture. Point d’orgue de l’événement annuel, la cérémonie de clôture révélera les 10 nouveaux projets choisis, parmi les 120 présentés, pour être accompagnés en 2020.

Les attentes du Cameroun

Plus qu’une conférence, le Forum est aussi un congrès, un salon et un sommet, structuré autour de trois espaces complémentaires :

  • l’espace des solutions : toute organisation peut y faire connaître et faire avancer un nouveau projet de gouvernance ;
  • l’espace des débats : les parties prenantes de la gouvernance mondiale y échangent sur des projets, des initiatives et des idées pour affronter les défis contemporains ;
  • l’espace des innovations : des spécialistes y font émerger les solutions technologiques du monde de demain.

Le Forum est également un dispositif pour faire avancer les projets de gouvernance les plus prometteurs. Sur ce dernier plan, le président Paul Biya présentera sans doute l’ambitieux plan de reconstruction des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, dévastées par trois années de crise sociopolitique dont les jalons de sortie ont été posés lors du grand dialogue national convoqué à Yaoundé du 30 septembre au 4 octobre 2019.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!