Actions : le CERAC fait son bilan 2018

Il a été dressé à l’occasion de la 26e assemblée générale de l’association tenue le 19 décembre à Yaoundé.

Le Cercle des amis du Cameroun (CERAC) pour l’an 2018 affiche 92% de taux de réalisation. Un chiffre dévoilé aux membres venus de tous les coins du pays pour prendre part aux travaux de la 26e assemblée générale de l’association.

Le siège de l’association caritative fondée par l’épouse du président de la République, Chantal Biya, s’est vu rempli à l’occasion. Les membres sont venus en grand nombre, comme de tradition, prendre part à ces assises qui clôturent l’année et permettent de se projeter dans l’avenir ; sous le regard de la Coordinatrice générale, Linda Yang. De ces rapports dressés par les différentes instances de l’association l’excellence de ses performances a été relevée. En gros, ce sont de milliers de personnes, des centaines d’association de femmes et de jeunes qui ont bénéficié de l’assistance directe de l’organisation en 2018. Dans des secteurs variés dont l’éducation et la santé, avec la construction et la réhabilitation d’infrastructures scolaires, médicales, des dons d’équipements et de matériel. Les appuis aux personnes vulnérables ou malades, la lutte contre les pandémies dont le VIH/Sida, l’assistance à la femme rurale. La lutte contre la misère et la pauvreté aussi.

Ces résultats il faut le souligner, ont été obtenus dans un contexte socio-politique et sécuritaire particulier, grâce à l’humilité, l’abnégation, le dévouement, le courage et la persévérance des membres actifs. Comme l’a précisé la Coordinatrice générale, Linda Yang « un peu plus de 300 femmes sont engagées avec Mme Chantal Biya pour appuyer l’action des pouvoirs publics ». Elle a profité pour féliciter tous les membres pour leur tavail. La 26e AG du CERAC était aussi l’occasion de remobiliser les membres pour mieux positionner l’institution sur l’échiquier national, voire international. « Après 24 ans, un saut qualitatif s’impose ; surtout qu’au fil des années, les besoins des populations se sont accrus. Il est question de rendre la sollicitude de la présidente fondatrice plus effective en matière de soins de santé, d’amélioration des conditions de vie des populations, d’éducation et autonomisation des femmes », a déclaré la secrétaire générale, Aïssa Motaze. Pour atteindre cet objectif, il est donc question de rehausser les standards des projets, de concevoir des programmes innovants notamment dans l’accompagnement des jeunes et des femmes face au défi que constitue le numérique. Une meilleure couverture du territoire national, pour toucher le plus grand nombre, a aussi été recommandée.

Les assises ont étés bouclées par un instant plus détendu avec la présidente fondatrice, Chantal Biya, arrivée aux environs de 12h30. Après des échanges avec les membres du volet diplomatique de l’association, ainsi que de jeunes orphelins de la ville de Yaoundé, l’épouse du chef de l’Etat a offert un déjeuner pour boucler cet exercice. Ont suivi juste après des prestations scéniques des membres de l’association, un défilé de mode, un carnaval, des playbacks, des productions live d’artistes. John Duchant, Georges Seba, Grâce Decca, K-Tino, Esso Essomba, Saint Bruno et en bonus  l’artiste congolais Koffi Olomidé.

Pour finir, la présidente fondatrice a procédé à la remise de présents aux orphelins. La première dame a exprimé sa reconnaissance à l’endroit des membres du volet diplomatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter