Nécrologie : Mgr Athanase Bala accompagné à sa dernière demeure

Le doyen des évêques au Cameroun a été inhumé à la cathédrale Saint Sébastien de Bafia le samedi 27 septembre 2019 avec la présence de Julio Murat, Nonce apostolique.

Mgr Athanase Bala a été conduit le 27 septembre à la cathédrale Saint Sébastien de Bafia, où il a été inhumé. Rendu à la paroisse Saint Pierre de Kong, au quartier Essos à Yaoundé, une banderole affichée sur la clôture rappelle sa disparition, survenue le 03 septembre dernier. L’on peut y lire les dates de naissance, de décès et d’obsèques de l’illustre disparu.

Après la levée de corps à la morgue de l’Hôpital général de Yaoundé le 26 Septembre, le convoi transportant la dépouille de l’évêque émérite de Bafia s’est dirigé vers la basilique Marie-Reine des apôtres de Mvolyé. Mgr Jean Mbarga, archevêque métropolitain de Yaoundé y a célébré une messe pontificale. Par la suite, le convoi a pris la destination de Bafia où a été faite une série de célébrations eucharistiques, dont celle de clôture qui a été dite par Mgr Julio Murat, nonce apostolique au Cameroun et en Guinée Equatoriale.

De plus, avant l’entame de son ultime voyage, les fidèles et paroissiens de la chapelle Saint Pierre de Kong d’Essos lui ont rendu un vibrant hommage via une veillée le mercredi 25 septembre. Dès 20h, la salle a fait le plein d’œuf, ainsi a commencé la messe, avec à la manette, l’un de ses compagnons de marche. Le père Ferdinand Azegue a dit l’homélie. Revenant sur les moments passés avec le défunt, celui-ci le présente comme « un homme qui a aimé Dieu, qui a tout donné pour son œuvre ». Peu prolixe a été le prédicateur. « Son leitmotiv a été l’amour du prochain ». Après cette célébration eucharistique, place a été donnée au recueillement où se confondaient ex-collaborateurs, religieux, amis et membres de la famille autour d’un verre de café.

En rappel, Mgr Athanase Bala était aussi un pédagogue. Il enseignait à la fois le français, les mathématiques et le latin. C’est d’ailleurs ce souvenir de pédagogue que gardent de lui certains de ses fidèles. « Il aura totalement consacré sa vie à Dieu et au service de l’Eglise. Les anciens du petit séminaire d’Akono gardent de lui le souvenir d’un formateur, d’un éducateur qui voulait leur donner une structure forte, intelligente et pertinente. Tellement son zèle apostolique a été bien apprécié par les fidèles. Il aura passé plusieurs années à œuvrer pour consolider les acquis, surtout pour donner à ce diocèse, une vitalité nouvelle. J’ai pu bénéficier de son accompagnement, de sa sagesse et de son dévouement comme archevêque de Yaoundé et à ce sujet il a toujours prêté main forte aux services pastoraux qu’on lui proposait. On peut dire qu’il nous quitte encore sur le champ apostolique. Il meurt comme on dit, « les armes à la main. Fidèle à Dieu, fidèle à l’Eglise, toujours fidèle à son peuple. Qu’il repose en paix ! », a précisé Mgr Jean Mbarga. L’archevêque métropolitain de Yaoundé s’exprimait sur les ondes de la Cameroon radio and television (Crtv).

Mgr Athanase Bala, est né le 2 mars 1927 à Nlong, dans la région du Centre Cameroun. Il fût le premier évêque catholique camerounais de la Congrégation du Saint-Esprit, après André Loucheur. Il a été le deuxième évêque de Bafia, de 1977 à 2003. Mgr Athanase Bala est ordonné prêtre le 3 juillet 1955. Ensuite, il devient évêque coadjuteur de Bafia et titulaire de Gegi (Gegitanus) le 31 mai 1976. Puis, le prélat est ordonné évêque le 26 septembre 1976 et nommé évêque de Bafia le 21 décembre 1977. Il aura passé 65 ans de prêtrise et 42 ans dans l’épiscopat. En 2017, l’évêque émérite du diocèse de Bafia est le spiritain le plus âgé en vie au Cameroun. Il a pour successeur Mgr Jean-Marie Benoît Bala arraché à la vie en 2017. Mgr Athanase Bala est décédé à l’âge de 92 ans au Centre hospitalier universitaire (Chu) de Yaoundé des suites d’un arrêt vasculaire cérébral.

Avatar

Frederick Emell


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!