Obala : des prières pour l’unité nationale

Une messe a été dite à l’esplanade de la place des fêtes d’Obala le dimanche 28 avril 2019.

Ils sont venus en grand nombre dès les premières heures de la matinée dimanche 28 avril 2019. Des fidèles chrétiens provenant pour la plupart des villages du département de la Lékié, des musulmans  et autres invités appartenant aux religions traditionnelles venus des quatre coins du pays. Tous comme un seul, sans distinction d’origine, d’appartenance religieuse ou politique, ils ont uni leurs voix. A l’initiative des fils de la Lékié, la neuvaine de prières pour la paix au Cameroun entamée le 20 avril prenait fin. Henri Eyebe Ayissi, Benoît Ndong Soumhet, Galax Etoga, fils du département de la Lékié en ont profité pour dire merci pour la confiance que leur a faite le chef de l’Etat dans le gouvernement du 4 janvier dernier. A l’entame de la mi-journée, la procession qui avait à sa tête Mgr Sosthène Léopold Bayemi Matjei, l’évêque du diocèse d’Obala, donne le top départ des activités. Dans la tribune, face au pupitre, étaient regroupés des ministres du culte, ministres de la République, personnalités politiques. Naseri Paul Bea, gouverneur de la région du Centre représentait à l’office, le chef de l’Etat. La messe pontificale achevée, les prises de paroles publiques ont suivi. Issa Tchiroma Bakary, Henri Eyebe Ayissi, Benoit Ndong Soumhet, Galax Etoga, et bien d’autres membres du gouvernement venus assister à l’office religieux ont rejoint à l’unanimité  Mgr Sosthène Léopold Bayemi Matjei dans son invitation au vivre ensemble et à la paix sociale. Ils ont appelé à « plus de solidarité nationale pour une cohésion entre les peuples ». Ils ont « invité à mettre de côté le discours tribal, la haine ». Avant de condamner toute tentative de déstabilisation. Car, « l’unité nationale longuement acquise, reste le ferment de la solidarité entre les peuples des quatre coins du pays ». L’évêque du diocèse d’Obala, Mgr Sosthène Léopold Bayemi Matjei va pousser plus loin. Selon lui, l’harmonie nationale demeure aujourd’hui dans « la force de savoir répondre toujours à la haine par l’amour, à l’injustice par un total engagement pour la justice, à la misère par le partage, aux égoïsmes par la certitude de la force de la communion fraternelle». D’une même voix, les autorités religieuses et gouvernementales ont célébré la paix et l’unité du Cameroun et ont invité les compatriotes à en faire de même.

Avatar

Nadia Dicka Lobe


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!