Nécrologie : Martin Belinga Eboutou tire sa révérence!

L’ancien Ministre-Directeur du Cabinet civil de la Présidence de la République, Martin Belinga Eboutou, s’est éteint mercredi 8 mai à Genève, en Suisse, à l’âge de 79 ans.

Malgré toutes les prouesses des éminents médecins suisses, l’homme n’a pas repris du poil de la bête. Depuis le dernier remaniement ministériel, l’ancien directeur du Cabinet Civil de la Présidence de la République du Cameroun vivait le martyr. L’ex-directeur de Cabinet de Paul Biya était hospitalisé dans une clinique, sur les hauteurs de Genève. On sait aujourd’hui que c’est sur les conseils de ses médecins suisses que le Président a décidé de libérer son conseiller de sa charge à la suite du réaménagement gouvernemental du 2 mars 2018.

Il aura été longtemps le visage du palais présidentiel. Tout-puissant au palais présidentiel, où beaucoup le considéreraient comme le premier personnage de l’État après Paul Biya, il y avait été remplacé en mars par Samuel Mvondo Ayolo, auparavant ambassadeur du Cameroun en France.

Ancien séminariste, formé dans l’ex Zaïre aujourd’hui République démocratique du Congo, et à Paris, il était titulaire d’une licence en droit canon, d’un doctorat en droit et diplômé de la section diplomatique de l’ENA, à Paris. Diplomate de carrière, il avait fréquenté les ambassades du Cameroun à Brazzaville et à Paris avant de rentrer à Yaoundé, où il était devenu le Directeur du protocole d’État en 1989.

Particulièrement proche de Paul Biya, dont il partageait la ferveur religieuse, il avait ensuite été nommé une première fois Directeur du cabinet civil en 1996, avant de prendre la direction de la représentation du Cameroun auprès de l’Organisation des Nations unies, à New York, en 1997. Il avait retrouvé le Cabinet civil en 2010, comme pour se rapprocher, une nouvelle fois, de son éternel patron.

Bras droit incontournable du président camerounais, il avait un départ noble du palais d’Etoudi voici un peu plus d’un an, même s’il était, semble-t-il, déjà affaibli par la maladie. Comme un clin d’œil, il s’est éteint ce 8 mai sur les rives du lac Léman, où celui à qui il avait voué sa vie professionnelle a passé tant de séjours.

En effet, ce fils originaire de la région du Sud a occupé deux fois les fonctions de directeur du cabinet civil à la présidence de la République. Après avoir été nommé à ce poste entre 1996 et 1997, il y reviendra quelques années après jusqu’en mars 2018. Né le 17 février 1940 à Nkilzok dans l’arrondissement de Zoétélé région du Sud, Martin Belinga Eboutou était considéré par les personnes qui l’ont côtoyé de personnalité généreuse. L’ancien collaborateur de Paul Biya a également été membre de la délégation camerounaise dans le suivi de l’affaire Bakassi à la Cour internationale de Justice de la Haye ainsi que dans la Commission mixte Cameroun Nigeria dans le cadre de la résolution du conflit entre les deux pays. Chrétien catholique, l’ancien proche collaborateur du président de la République s’est illustré ces dernières années par de nombreux dons à l’instar de la construction de plusieurs chapelles. M. Eboutou est diplômé en droit canon et en sciences économiques de l’Université catholique de Lavanium-Kinshasa. Il est également diplômé de troisième cycle en relations internationales, droit public et sciences politiques et a obtenu un Doctorat en droit de l’Université de Paris.

Avatar

Manfred Essome


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!