Nécrologie : le dernier voyage de Belinga Eboutou

La dépouille de l’ancien directeur du Cabinet civil de la présidence est arrivée le 6 Juin à l’aéroport international de Yaoundé.

En provenance de Genève en Suisse, le corps de l’illustre disparu est arrivé à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen dans la soirée du 6 juin. Pour l’occasion, un hommage spécial lui  a été rendu. Pour accueillir la dépouille mortuaire de Martin Belinga Eboutou, l’ancien directeur du Cabinet civil de la présidence de la République, une cérémonie sous le signe de la sobriété a été tenue.  Dès son arrivée, la dépouille a immédiatement été conduite vers la salle pour un office religieux. Là on pouvait voir la douleur et la tristesse sur les visages des proches, amis, membres du gouvernement, parlementaires, entre autres qui attendaient recevoir le corps. Pour la circonstance, le président de la République était représenté,  par le ministre directeur du Cabinet civil, Samuel Mvondo Ayolo.

Pour marquer la cérémonie, l’office religieux a été donné par un collège de prélats avec à sa tête Mgr Christophe Zoa, évêque de Sangmélima. Ils ont partagé un message de pardon et de miséricorde pour Martin Belinga Eboutou qui, au delà de sa position, était une personne, un humain. « Celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors. Telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé. Que celui qui voit le Fils de l’Homme et croit en lui ait la vie éternelle, et moi je le ressusciterai au dernier jour ». Un extrait du livre de Jean tiré des Saintes écritures, lu pour l’homélie. Mgr Christophe Zoa en prêchant, a insisté sur le caractère humain et donc, pécheur de tout un chacun. « Ta route n’a jamais été facile comme pour nous tous. Tu as fait l’expérience du péché comme nous tous », a-t-il dit, s’adressant directement au défunt. Il n’a pas manqué de mettre l’accent sur le rôle qu’a joué Martin Belinga Eboutou dans la communauté de Sangmélima. Il a mis du sien pour la construction de la Cathédrale Saint Joseph de Sangmélima, autant que la construction de la paroisse dans son village, Nkilzok par Zoétélé. Une église dédiée à Saint Jean-Paul II, celui qui prêchait la miséricorde divine. Des efforts emblématiques selon l’évêque de Sangmélima.

Une fois l’office terminé, vers 19h45, la dépouille mortuaire a pris la route de Zoétélé dans le département du Dja-et-Lobo, pour un autre service religieux.  Au matin du vendredi 7 juin pour Nkilzok, où un autre hommage à été rendu. Directeur du cabinet civil de la présidence de la République de 1996 à 1997, puis de 2010 à 2018, Martin Belinga Eboutou a été emporté par la maladie le 8 mai 2018  à Genève en Suisse.

Avatar

Nadia Dicka Lobe


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!