Visite du couple présidentiel en Italie du 20 au 23 mars 2017 : des relations bilatérales en lettres d’or.

Le ciel entre le Cameroun et l’Italie  s’est totalement vidé de ses nuages pour une coopération  densifiée entre les deux pays  au cours de la visite du Couple présidentiel en  Italie du  20 au 23 mars 2017 .Visite au bilan élogieux  et d’une richesse  avérée et porteuse d’enseignements.  Ainsi, sur le plan diplomatique, le déplacement du Chef de l’Etat en Italie est la plus haute forme de contact entre l’Italie et le Cameroun d’une part, et entre les Présidents Paul Biya et Sergio Mattarella d’autre part. Le président de la République a eu droit durant son séjour dans la « Ville éternelle » a fait l’objet de toutes les attentions et au prestige dont il jouit auprès des autorités  italiennes. En  se rendant à Rome, Paul Biya a, avec l’élégance diplomatique, rendu la politesse à son homologue italien venu au Cameroun du 17 au 2O mars 2016. L’échange de visites d’Etat entre les deux hautes personnalités, est un référent dans  la dynamique de rapprochement entre Yaoundé-Rome , surtout que le Président Sergio Mattarella avait inscrit le Cameroun dans ses premières destinations  africaines . En  effectuant à Rome du 20 au 23

mars 2017, une visite officielle, Paul Biya est le tout premier chef d’Etat africain à être invité à effectuer une visite de ce niveau en Italie. Cet échange de visites d’Etat témoigne de la hauteur de la profondeur des relations d’amitié entre les  deux pays.

   Le tête-à-tête  moment déterminant

Le tête-à-tête et le dîner au Palais  du Quirinal en l’honneur du chef de l’Etat camerounais ont confirmé l’idylle entre les deux pays. Les deux hommes d’Etat qui s’étaient déjà retrouvés dans ce format d’entretien à Yaoundé, il y a un an ont une nouvelle fois, tracé les sillons de la  nouvelle coopération italo- camerounaise. A Rome , Paul Biya et Sergio Mattarella ont affiché une convergence de vues sur les questions tant bilatérales que multilatérales. L’Italie se montre solidaire du Cameroun dans la lutte contre le terrorisme notamment sur le volet humanitaire. Le président Sergio Mattarella a réaffirmé à son homologue camerounais que l’Italie sera toujours aux  côtés   du Cameroun dans la cette croisade contre la secte terroriste Boko Haram . l’Italie reste par ailleurs une  terre d’accueil pour les Camerounais. Plus  de 12000 y vivent, dont environ 4000 étudiants inscrits dans les universités transalpines.

Le voyage de Paul Biya lui a également permis d’aller au contact des principales institutions politiques de l’Italie. Au siège du conseil du Gouvernement, Au Sénat et à l’Assemblée nationale, Paul Biya s’est imprégné du fonctionnement de ces institutions en même temps qu’il a évoqué avec leurs  chefs le fonctionnement de la démocratie camerounaise. Dans un second plan, le déplacement du Chef de l’Etat en Italie avait également une forte  teneur économique. L’un des objectifs de ce voyage présidentiel était de conforter le partenariat stratégique bilatéral entre les deux pays. Paul Biya est arrivé à Rome avec une vingtaine d’opérateurs camerounais. Le forum économique organisé dans la foulée de cette visite a constitué une plate-forme d’échanges avec les hommes d’affaires italiens regroupés au sein de la très puissante Confédération générale de l’industrie italienne ( Confindustria) . Le chef de l’Etat camerounais, grand animateur de cette rencontre, a présenté le  Cameroun, une terre d’attractivités. En adoptant la posture d’agent économique du Cameroun en Italie, le président Paul Biya, a indiqué que les portes du Cameroun restent grandement ouvertes aux investisseurs italiens. Les hommes d’affaires Camerounais qui ont fait le déplacement de Rome, ne regrettent pas  ce voyage.

Dans le cadre de l’organisation de la coupe d’Afrique des nations de football masculin  par le Cameroun en 2019, la banque italienne INTESA SANPAOLA à octroyé un crédit d’un montant de 139milliards de f CFA pour la construction d’un complexe sportif dans la périphérie de Yaoundé (Olembé). Cet ouvrage  en construction  par l’entreprisse italienne PICCICi et comprendra entre autres un stade de football couvert de 60 000 places assises et de deux terrains d’entrainements, mais aussi de la construction des terrains de tennis, des terrains de basket-ball, d’une piscine olympique, d’un hôtel d’une capacité de 70 chambres et d’une route d’accès de 4X4 voies.

Du 17 au 20 mars 2016, Sergio MATTARELLA, Président de la République d’Italie a séjourné au Cameroun. Une visite inédite qui témoigne de l’excellence des relations entre les deux pays, mais aussi de la crédibilité du Cameroun auprès des pays du G7. Le prestige du Cameroun réside dans sa riche biodiversité, une culture sportive bâtie autour du football et sa croissance économique.  BIYA- MATTARELLA c’est aussi le symbole de l’odyssée qui coule entre l’Italie, première puissance économique de la méditerranée et le Cameroun, première économie d’Afrique centrale. L’éducation, l’impératif de renforcer les capacités et les opportunités, le défi de faire tomber les barrières, la lutte contre l’extrémisme et la maitrise des flux migratoires étaient au centre des échanges. La convention entre l’Université de Dschang, l’Ecole Supérieure des Travaux Publics et l’Université de Padoue dans les filières d’ingénierie en disent long. « Nous sommes liés par un partenariat spontané, marqué par une contribution significative aux réalisations d’importants ouvrages infrastructurels et sociaux (routes, hôpitaux, chemin de fer). C’est un angle droit qui nous conduit au cœur des potentialités qui sous-tendent la coopération entre le Cameroun et l’Italie ». Rappelait en substance S.E. Samuela ISOPI, Ambassadeur de l’Italie au Cameroun en son temps.

2017 marque une autre année spéciale dans l’histoire de nos relations avec le Cameroun. La Visite d’Etat du Président de la République, S.E. Paul Biya, à Rome, a représenté une autre étape historique dans notre coopération, dans les relations entre le Cameroun et l’Italie, entre le Cameroun et l’Europe. Cette nouvelle étape a démontré que nous partageons, que le Cameroun partage avec l’Italie et avec l’Europe, ces mêmes valeurs, cette même aspiration à l’ouverture, à la coopération, au dialogue, à l’engagement et à la responsabilité partagée. C’était cela pour nous le résultat le plus important de cette visite et de nombreux échanges avec les hauts dirigeants de nos institutions, la communauté d’affaires italienne et notre système éducatif et universitaire.

Lors de la visite, les hommes  d’affaires camerounais  ont trouvé à Rome des partenaires économiques prêts à accompagner le Cameroun vers l’émergence. Ils ont réaffirmé leur intérêt pour le grand potentiel du pays et ils ont souhaité pouvoir compter sur une amélioration constante et renforcée du climat des affaires. La présence massive des entreprises italiennes à Promote 2O17 , avec le deuxième plus grand pavillon national du Salon, après celui de nos partenaires français, et la mission économique conduite par le Ministre Délégué Mario Giro, qui a enregistré la participation d’une centaine d’opérateurs italiens, témoignent de cette volonté concrète et des potentialités de la coopération avec l’Italie et avec l’Europe pour un développement et une transformation réelle de l’économie camerounais pour un partenariat différent et égalitaire avec l’Afrique.

L’ouverture à Douala d’un «desk » de l’Institut Italien du Commerce Extérieur, l’Agence du Ministère pour le Développement économique qui s’occupe de la promotion des relations économiques et commerciales avec les pays partenaires. Il s’agit d’un signe – une fois de plus –  d’attention et de grande confiance, visant à répondre aux attentes exprimées par la partie camerounaise pour un accompagnement dans le développement de certaines filières de transformation sur place des ressources et des richesses locales.   Entre le Cameroun et l’Italie, il ya  déjà d’importantes « success stories », telles que, entre autres, le pôle italien de l’Université de Dschang; la coopération entre l’Ecole Nationale Supérieure des Travaux Publics et l’Université de Padoue, qui est cofinancée par l’Italie et l’Union européenne. Notre  souhait est de voir cette filière se renforcer. De nouveaux accords et initiatives ont été lancés avec Douala, Buea, Bandjoun et d’autres pour des programmes de formation conjointe dans des filières à vocation technique et de professionnalisation. Sans oublier la culture qui, après l’expérience de l’IFA de Mbalmayo (Institut de Formation artistique, le seul en Afrique Centrale crée grâce aussi à l’appui de la Coopération italienne et de l’Union européenne), est au cœur de la création d’une Libre Académie de Beaux-Arts à Douala, réalisée par des partenaires italiens, qui bénéficiera d’un accompagnement de la Coopération italienne visant à encourager les talents camerounais et le développement des industries créatives. Je salue ici la présence de ces partenaires italiens avec lesquels nous allons inaugurer la semaine prochaine à Douala une exposition d’art dédiée aux jeunes talents artistiques camerounais.

Cameroun- Saint –Siège :  mariage de raison

La visite officielle au Vatican  le 23 mars 2017, avec en prime , l’entretien avec le Pape François au palis apostolique . Qualifiée de privé, l’audience à huis clos , entre avec le Saint-Père et le chef de l’Etat camerounais sobre et discrète  a permis  au Pape François  et à Paul Biya  de saluer «  la coexistence pacifique et le respect réciproque entre les divers groupes religieux »  et de souligner «  l’importance de favoriser la cohésion nationale , valorisant la richesse des diverses traditions historiques et culturelles » . La visite de Paul Biya traduit la relation harmonieuse et compréhensive entre le Saint-Siège et le Cameroun et constitue une marque de reconnaissance du Chef de l’Etat envers  l’église catholique pour l’importante contribution qu’elle offre au développement du Cameroun, dans  les domaines sanitaire et de l’éducation. En rappel, les rapports entre le Cameroun et le  l’Eglise catholique sont désormais régis par un accord –cadre signé le 13 janvier 2014 à Yaoundé entre le ministre des Relations extérieures du Cameroun et le Nonce apostolique au Cameroun. Par cet Accord–cadre, le Saint-Siège et le gouvernement camerounais, donnent à cette relation bilatérale, une personnalité juridique et morale, pour conforter la position de l’église catholique qui œuvre dans les domaines de l’éducation, de la santé et de la foi pour les Camerounais. Le caractère privilégie de la relation  entre le Cameroun et le  Saint-Siège se justifie par  le lien personnel qui lie Paul Biya à l’église catholique. Ayant grandi  sous l’emprise des valeurs chrétiennes depuis son jeune âge.

Apprentissage de la langue italienne, ciment de la coopération

Le slogan «  L’Italien  pour tous » est désormais une réalité au Cameroun avec la convention signée le 22  mars 2017  dans les locaux de l’université Tor Vergata, entre  l’université de Sienne en Italie et le ministère camerounais de l’Enseignement supérieur. L’objet , selon le ministre Jacques Fame Ndongo, chancelier des Ordres académiques , signataire du document pour la partie camerounaise : généralise l’enseignement de l’italien dans les établissements du cycle secondaire , comme  c’est déjà le cas depuis de longues années avec l’allemand ou l’espagnol, deuxièmes langues. Mais là, l’apprentissage de

L’italien s’entendra à la fois aux sous –systèmes éducatifs francophones et anglophone. Dans cette perspective, la signature de cette convention permettra d’envoyer de nombreux enseignants d’italien au Cameroun pour  la formation des élèves. Cet accord favorisera également la densification des enseignements déjà effectifs dans  les diverses Ecoles normales supérieures, des universités d’Etat du Cameroun, afin de former de plus en plus enseignants locaux d’italien, Enfin, cette convention permettra aux meilleurs bacheliers en italien d’obtenir des bourses d’études pour pouvoir se former en Italie  et revenir enseigner cette langue au Cameroun.

Dans la même veine les recteurs des universités italiennes et  camerounaises et les vices chancellors ont paraphé dans la même veine, une convention à Tor Vergata . Elle  permet de densifier la coopération entre les institutions universitaires des deux  pays . Notamment en matière de reconnaissance des diplômes, d’amélioration et de la formation et de l’enseignement, de bourses d’études, de mobilité académique aussi bien pour les étudiants que pour les enseignants.

l’Art et  l’Histoire  du Palais de Quirinal fascinent  la Première Dame Chantal Biya.

Aux côtés du chef de l’Etat, la Première  Dame, Chantal Biya  a centré sa curiosité sur le Palais du Quirinal, lieu mythique , symbolique et siège du pouvoir . Vestiges antiques, le Palais du Quirinal est situé sur une colline éponyme, qui fut pendant longtemps la résidence des Papes.  Pour ceux qui s’intéressent   à l’histoire, Napoléon en avait fait son Palais impérial, avant qu’il ne revienne aux papes puis aux rois du pays .  Le palais de Quirinal est depuis 1948 la résidence officielle du président de la République d’Italie . Guidée par  Laura Matttarella, fille aînée du Président italien, la Première dame aura  vu de ses propres yeux,  ce qui fait du Palais de Quirinal, un lieu somptueux  porteur d’histoire et de richesses artistiques. L’histoire et de l’art ont un rôle important   à jouer dans  la dynamique humanitaire de la Première  Dame, Chantal Biya . Sa visite du Palais de Quirinal en est la preuve.

Maurice Foyet


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter