Assemblée nationale: le recasement du personnel en cours

La délocalisation a commencé le 14 août 2018 par la cérémonie d’inauguration d’un des sites de recasement, conduite par le président de l’Assemblée nationale, à Yaoundé.

C’est un coup d’accélérateur que connait le Projet de construction d’un nouvel immeuble siège de l’Assemblée nationale. Le président de l’institution, Cavaye Yeguié Djibril, a procédé à l’inauguration de l’un des trois sites de recasement du personnel de la chambre, mardi 14 août dernier, au lieu-dit Warda à Yaoundé.

Pour l’occasion, plusieurs parlementaires et personnalités publiques et diplomatiques, parmi lesquels l’ambassadeur de la République populaire de Chine, Wang Yingwu, ont répondu présents. La cérémonie vient ainsi annoncer l’approche de la construction effective du nouveau siège.

Dans son propos, le président de l’Assemblée nationale (PAN) a souligné que le projet de construction d’un nouvel immeuble siège de la chambre basse du Parlement, est une initiative du président de la République, son excellence Paul Biya. Le PAN  a également précisé que  c’est avec l’aval du chef de l’Etat que le choix a été porté sur le site de Ngoa-Ekellé.

Dans la transparence totale Cavaye Yeguié Djibril fait état de ce que « la construction ainsi que l’équipement du futur complexe coûteront 60 milliards de F sur la base d’un don sans contrepartie de la République populaire de Chine. Les accords y afférents ont été finalisés en mars 2018, à l’occasion de la dernière visite d’Etat du président Paul Biya en Chine ».

Pour la mise en œuvre de ce projet, trois sites de recasement des services de l’Assemblée nationale sont prévus. Dans une première phase, l’édifice inauguré le 14 août comptant 21 bureaux a été construit. La seconde phase de relocalisation va s’étendre sur un espace de 20 bureaux dans une propriété de l’institution derrière le Centre de formation pour l’administration parlementaire.

La troisième phase quant à elle va engager plusieurs administrations, parce qu’il s’agira de délocaliser l’actuel Groupement d’escadron de la gendarmerie à Ngoa-Ekellé, où 100 bureaux, deux salles de commissions et une grande salle de conférences doivent être aménagés.

Pour mieux expliquer le projet, les invités ont eu droit à une projection vidéo qui dévoile la maquette sous tous ses aspects.

Avatar

Nadia Dicka Lobe


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!
X