Catastrophe de Gouache : Paul et Chantal Biya aident les sinistrés

Des kits pour faciliter le recasement des survivants ont été remis le 5 novembre 2019 par le MINAT, Paul Atanga Nji, envoyé spécial du couple présidentiel à Bafoussam.

Le chef de l’État et la première dame ne sont pas restés indifférents face à la situation tragique que traversent les rescapés de l’éboulement qu’il y a eu à Gouache dans la nuit du  28 au 29 octobre 2019. Huit jours après le drame, l’assistance matérielle de Paul et Chantal Biya a été remise le 5 novembre 2019 aux 143 familles sinistrées. Un élan de générosité en guise d’accompagnement de ces derniers dans le processus du recasement effectif. C’est le ministre de l’Administration territoriale (MINAT), Paul Atanga Nji, qui a présidé la cérémonie solennelle de remise de ces dons à la Place des fêtes de Bafoussam, sur instructions du chef de l’Etat.

Les kits étaient constitués de deux matelas, trois couvertures, 10 litres d’huile végétale, 25 kg de riz, 5 kg de sucre, des sceaux… et 10 réservoirs de 1 000 litres d’eau. Chaque famille en a reçu un. L’envoyé du couple présidentiel a souligné que cette aide  est la suite logique de la compassion et de la solidarité de Paul et Chantal Biya. Elle fait suite à la forte mobilisation dépêchée par le chef de l’État quelques heures seulement après l’incident. Il avait alors ordonné une mission interministérielle qui s’était rendue  vite fait à Bafoussam. En moins de 24 heures le président Paul Biya a offert un appui de 200 millions de FCFA pour les obsèques de ceux qui ont succombé à l’éboulement et pour le recasement des survivants. Paul Atanga Nji a rappelé aux victimes que le gouvernement et la nation camerounaise sont et seront toujours à leurs côtés. Le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Bafoussam, s’exprimant au nom des populations exprimé leur soulagement et leur reconnaissance face à un tel geste. Emmanuel Nzete n’a pas manqué de saluer la chaîne de solidarité nationale qui s’est déployée après le sinistre.

Le 4 novembre 2019, au cours de la réunion du Comité local d’urgence mis sur pied, le dernier bilan présenté fait état de 43 morts, 236 maisons, 178 propriétaires, 143 familles et neuf fondations recensés sur le site endommagé. Depuis, les travaux d’aménagement des près de 8 hectares que constituent les sites d’accueil se sont accélérés grâce à l’appui du Génie militaire qui se mobilise activement pour que les victimes aient au plus vite  un toit sur leurs têtes.

Avatar

Nadia Dicka Lobe


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!