Coopération : L’Espagne et la Japon à l’honneur

Les deux nouveaux ambassadeurs, ont présentés leurs lettres de créance le 14 décembre 2018 au Palais de l’Unité, en présence du Chef de l’Etat S.E Paul BIYA.

Le ballet diplomatique s’est poursuivi vendredi dernier au Palais d’Etoudi avec la présentation des lettres de créance de deux nouveaux ambassadeurs, Ramon Maria Moreno Gonzalez d’Espagne et Tsutomu Osawa du Japon. Le Président de la République était assisté lors de cette cérémonie par le Ministre des Relations Extérieures, Lejeune Mbella Mbella, le Ministre, Secrétaire Général de la  Présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, le Ministre, Directeur du Cabinet Civil, Samuel Mvondo Ayolo, le Chef d’Etat-major particulier du Président de la République, Emmanuel Amougou, et le Commandant de la Garde Présidentielle, le lieutenant-colonel Raymond Charles Beko’o Abondo.

C’est d’abord au diplomate ibérique de passer aux civilités d’usage. Plusieurs fois chef de mission diplomatique adjoint de son pays à l’étranger, S.E. Ramon Maria Moreno Gonzalez était jusqu’à sa nomination, directeur général du centre culturel « Casa Asia » et cumule plus de 30 ans d’expérience dans l’administration publique espagnole. En effet, la coopération hispano-camerounaise couvre les domaines aussi variés que l’économie, le social et la culture. Les entreprises espagnoles contribuent au développement de notre pays dans les secteurs de l’énergie, des infrastructures et de la pêche. Le Cameroun et l’Espagne comptent renforcer prochainement leur coopération dans le domaine militaire à travers une collaboration entre leurs marines nationales respectives. Il est à noter qu’un projet de coopération sur la sécurité routière à hauteur de 73 milliards de FCFA a vu le jour grâce à cette fructueuse amitié. Bien des domaines à l’image de la lutte contre le terrorisme, violation des droits de l’homme, lutte contre les trafics illicites entre autres, restent des axes importants de cette relation.

Un autre élan cette fois, il s’agit du nouvel ambassadeur accrédité du Japon au Cameroun, S.E. Tsutomu Osawa, diplômé de la faculté d’économie de l’université de Tokyo, qui a l’avantage d’être polyglotte, car en dehors du japonais, il s’exprime couramment en quatre autres langues à savoir,  l’anglais, le chionis, le français et le coréen. Après la présentation de ses lettres de créance, il s’est entretenu avec le Chef de l’Etat à huit-clos. Il faut savoir que les relations diplomatiques entre le Japon et le Cameroun datent de 1960. Le Cameroun a ouvert son ambassade à Tokyo en janvier 1988, et l’ouverture de l’ambassade du Japon à Yaoundé a eu lieu en janvier 1991. Parmi les instruments de coopération signés entre les deux pays, on note des prêts concessionnels, l’assistance technique et les dons divers. Dans le domaine de l’éducation, le Japon appuie notre pays dans la construction des écoles primaires en zones urbaines et périurbaines. L’Agence Japonaise de coopération internationale d’ailleurs, est au centre de la mise en place du Projet de développement de la riziculture irriguée depuis 2011 au Cameroun, la construction de 1553 salles de classes dans 52 établissements d’éducation de base, entre 1997 et 2014, le projet de modernisation du Port de Douala pour ne citer que ceux-là.

 

Manfred Essome


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter