Flambée du Covid-19 : Paul Biya prend une longueur d’avance

Face à la croissance vertigineuse que connaît le nombre de cas confirmés, depuis le lancement de la campagne de testing massif dans les grandes villes du Cameroun, le président de la République oppose une réponse adéquate et doublée d’une vision à long terme en aménageant de nouveaux centres d’isolement.

Sur instruction du président Paul Biya, le ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, a le 4 avril 2020, visité en compagnie du ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, du ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, et du gouverneur de la région du Centre, Narseri Paul Béa, les centres d’isolement en cours d’aménagement, et le centre des urgences de Santé publique de Yaoundé.
Un mois après la détection du premier cas de COVID-19 au Cameroun, le gouvernement a reçu instruction de prendre en charge les malades pour contingenter la pandémie. Sans perdre de temps face à la flambée de cas confirmés, le président de la République a instruit le gouvernement de mettre en œuvre 13 mesures constituant le plan de riposte nationale contre la pandémie. Au gré de l’évolution de la pandémie, le président Paul Biya procède à des réajustements stratégiques du plan de riposte. C’est dans cette perspective, que le ministre d’Etat, Ferdinand Ngoh Ngoh est descendu sur le terrain samedi dernier à Yaoundé.

Une instruction du président Paul Biya

Dans les prochains jours, deux nouveaux centres d’isolement seront fonctionnels à Yaoundé. L’objectif est d’assurer une riposte adéquate face à cette pandémie dont les effets néfastes se font déjà ressentir dans l’économie nationale. L’émissaire du président Paul Biya a été tour à tour au stade militaire de Nkoa-Ekelle dont on indique que la capacité d’accueil devrait être d’environ 1 000 lits, à Mvog-Mbi au lieu-dit, ancien ORCA sur le site d’un ancien espace commercial d’égale capacité d’accueil que le premier site, et au Centre des opérations des urgences de santé publique de Yaoundé. Après avoir pris connaissance de l’état d’avancement des travaux sur les différents sites visités, le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République a donné des instructions afin que la célérité soit de mise pour doter notre pays de structures fiables, normalisées, capables de permettre une gestion optimale de la pandémie.


Au Centre des opérations d’urgence de santé publique, Ferdinand Ngoh Ngoh a transmis les encouragements du président de la République au personnel qui s’y déploie 24h sur 24 pour soulager la peine de ceux qui souffrent, et dont certains ont commencé à recouvrer la santé. Le dernier décompte fait état de 17 personnes guéries sur les 650 cas confirmés au Cameroun contre 9 décès. Sur les dix régions que compte le triangle national, cinq sont touchées par la pandémie.

Douala n’est pas en reste

Le stade Mbappe Lepe, en ce qui concerne la ville de Douala, est le principal site d’isolement retenu. Il connaît, parallèlement aux travaux supplémentaires prescrits par la Confédération africaine de football (CAF) dans le cadre du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) renvoyé à une date ultérieure, les mêmes travaux que le stade militaire de Yaoundé. Il faut relever que les travaux d’aménagement des différents sites avancent normalement vers leur fin. Ceci, grâce à l’expertise des différents techniciens mobilisés, sur hautes instructions du président Paul Biya.
Le président de la République a, par ailleurs créé le 31 mars dernier, un Fonds spécial de solidarité nationale pour lutter contre la pandémie du coronavirus, avec pour sa mise en place, une enveloppe d’un milliard de F CFA. En prenant aujourd’hui des dispositions particulières, le président Paul Biya entend anticiper pour ne pas se laisser surprendre par la pandémie qui monte en puissance.

Avatar

Christophe Mercier


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!
X