Présidentielle 2018 : Le couple présidentiel a voté en toute sérénité

Le Chef de l’Etat Paul Biya et candidat à sa propre succession, a accompli son devoir citoyen le 7 octobre 2018, à l’Ecole publique de Bastos en compagnie de son épouse.

Un grand moment de la République le dimanche 7 octobre. Pour la 11ème fois, les camerounais étaient appelés aux urnes pour faire le choix de leur président de la république. Comme dans les autres localités du pays, la capitale Yaoundé, était également le centre d’attention de la journée. En cause, le lieu par excellence de vote du Chef de l’Etat Paul Biya. Différentes personnalités ont précédé le couple présidentiel au centre de vote de Bastos sis à l’Ecole publique bilingue, à l’exemple du Secrétaire général du parti-leader RDPC Jean Kuété, le Ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary entre autres. De plus les autres concitoyens concernés par le vote dans cette école, n’ont eu aucune gêne pour accomplir leur devoir civique.

Pour ce grand moment, hommes et femmes de médias, observateurs électoraux, scrutateurs et représentants de partis, avaient pris d’assaut les lieux. Il faut souligner que trois des huit prétendants au fauteuil présidentiel, ont voté en capitale. Toutefois, la présence remarquée de tous ces acteurs du processus électoral s’expliquait, car c’est en ces lieux que le président de la République en fonction, devait accomplir son devoir civique.

En effet, c’est aux alentours de 12h, que la limousine ayant à son bord le couple présidentiel, va s’immobiliser devant l’enceinte de cet établissement scolaire. Le président-candidat est accueilli à sa descente de voiture par les autorités administratives et locales, à l’exemple du gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea, le préfet du Mfoundi, Jean Claude Tsila, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, Gilbert Tsimi Evouna, le sous-préfet de Yaoundé 1, Thierry Cosmas Nama et le maire de la commune d’arrondissement de Yaoundé 1er, Emile Andzé Andzé. Après les civilités d’usage, le couple présidentiel va se diriger vers le Bureau « A », et sera accueilli, par  Luc-Florent Andegue, le président de la Commission locale de vote.

Par la suite, le président-candidat et son épouse Chantal Biya, vont se soumettre aux règles de la commission de vote, dont la carte d’électeur, la vérification de noms sur la liste électorale notamment. Le Président Paul Biya est le premier à choisir les bulletins de vote des candidats engagés à cette élection et une enveloppe, puis va se diriger vers l’isoloir pour opérer son choix.

Suivra l’étape de l’encre indélébile sur les doigts et la signature sur le registre. La première dame Chantal Biya se pliera au même exercice, sous le regard de son illustre époux, des observateurs présents et la pesse. Une dizaine de minutes plus tard, le couple présidentiel sort du bureau de vote. Face aux médias, Paul Biya souligne : « c’est d’abord un sentiment de satisfaction du devoir accompli. Je crois qu’élire un président de la République est un grand devoir pour tous les citoyens. Il y a donc ce sentiment du devoir accompli. Et puis je vois que les choses vont bien. Il n’y a pas de bagarre. La campagne électorale s’est déroulée dans la sérénité ».

En outre, le président-candidat a émis le vœu de voir cette sérénité et ce respect du processus se poursuivre jusqu’à la proclamation des résultats « je félicite les Camerounais pour cette maîtrise d’eux-mêmes qu’ils ont montrée. Il reste à souhaiter qu’ils gardent cette maîtrise d’eux même quand on donnera aussi les résultats ». Le couple présidentiel a alors regagné le Palais de l’Unité au rythme des groupes de danse et des scènes de liesse à l’extérieur.

Jean Jacques France


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter