Port Autonome de Kribi : Le premier bateau pilote réceptionné

« Kribi pilots » est le nouveau navire qui a fait l’objet d’une cérémonie officielle le 31 octobre 2018 dans la cité balnéaire.

« Kribi Pilots », c’est le nom de baptême du premier bateau pilote du Port Autonome de Kribi .Le bateau servira à transporter les pilotes des bateaux qui arrivent ou quittent le port. Il s’agit là d’un grand pas pour le Port autonome, qui jusqu’ici utilisait une pilotine du Port Autonome de Douala.  Au cours de la cérémonie de réception au quai de Mboro, le Directeur du Port Patrice Melom, n’a pas manqué de remercier son homologue de Douala, pour sa solidarité. D’ailleurs, Kribi continuera d’utiliser la pilotine d’emprunt durant un mois.

En effet, le nouveau navire est une fabrication de la société espagnole Nasai Boats. Il est long de 12 mètres, avec deux puissants moteurs et une cabine de six places. Pour que l’autonomie du Port autonome de Kribi soit totale, une autre embarcation est en fabrication et devrait être disponible courant 2019. Le Port en eaux profondes, va crescendo dans son plan d’acquisition logistique, pour des matériaux modernes et à la pointe des besoins maritimes nouveaux. Depuis sa mise en service le 2 mars 2018, le Port autonome de Kribi, n’a pas cessé d’innover dans le sens des nouvelles acquisitions.

En rappel, l’ouvrage dont les travaux ont commencé en 2010 est opérationnel  depuis le 2 mars 2018. Étalé sur une superficie de 26000 hectares, le Port autonome de Kribi est un port général avec terminal à conteneurs, un terminal polyvalent, un terminal aluminium et usine y afférent. Mais aussi un terminal hydrocarbures associé à une aire de stockage et un terminal céréalier, un terminal méthanier, et une usine de liquéfaction de gaz naturel. Aussi est-il doté d’un port de plaisance, un port de pêche industrielle et une base navale.

Tout cela pour un coût total estimé à près 6500 milliards de Fcfa.  Soit 20 000 emplois directs indirects.  Afin de s’arrimer davantage au standard international, le directeur général Patrice Melom en poste depuis 2012, mise sur la qualité des services offerts le long de cette infrastructure portuaire. Déjà cet ingénieur statisticien, ancien cadre au Secrétariat général de la présidence de la République et du contrôle supérieur de l’État, âgé de 55 ans, a clos le chapitre des indemnisations des populations riveraines.

Par ailleurs, le port de Kribi a l’avantage de désengorger celui de Douala, capitale économique du Cameroun où les délais pour accueillir les navires sont parfois de plusieurs semaines. De plus, il est question pour le gouvernement de faire de Kribi, un hub portuaire majeur avec plusieurs nouveaux terminaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter