Football – CAF: La CAN 2021 et le CHAN 2020 tous reportés suite au Covid-19

La prochaine Coupe d’Afrique des nations, prévue au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2021, a été reportée d’un an, a annoncé la Confédération africaine de football (CAF) ce 30 juin 2020. Il en est de meme pour le CHAN 2020 qui devait se jouer initialement en Avril 2020.

À cause de la pandémie de Covid-19, les qualifications pour la CAN 2021 risquent de ne pas être finies à temps et jouer en juin-juillet prochain s’avère trop compliqué, notamment à cause de la saison des pluies. La CAN 2023 en Côte d’Ivoire, elle, ne serait pas menacée, malgré ce report. Jusqu’au bout ou presque, la Confédération africaine de football (CAF) a voulu croire –ou voulu faire croire à une Coupe d’Afrique des nations au Cameroun en janvier-février 2021. Mais ce 30 juin 2020, le gouvernement de la CAF a ramené Camerounais et fans de foot africain à la raison.

Le Comité exécutif a en effet décidé de reporter la phase finale de la CAN 2021 à… janvier 2022. Soit, en théorie, au même moment que le CHAN 2022 en Algérie et à neuf  mois de la Coupe du monde au Qatar (21 novembre-18 décembre 2022). « Les dates de la phase finale et des matches restants des éliminatoires seront communiquées en temps opportun », indique la CAF. Une décision quasi-inéluctable qui n’a, cette fois, rien à voir avec l’état de préparation du pays hôte. Après avoir dû renoncer à la CAN 2019 à cause de retards, le Cameroun doit cette fois patienter à cause de qualifications pour le tournoi qui risquent de ne pas être finies à temps. « La santé est la priorité absolue, a déclaré le patron de la CAF, Ahmad. Le pic de la pandémie n’est pas atteint » sur le continent.

Jouer en juin-juillet 2021, trop compliqué

La Fédération internationale de football (Fifa) a en effet décidé qu’on ne jouerait pas de matches internationaux en septembre, en Afrique. Dans ces conditions, tenter de disputer les 96 matches restants durant les seules fenêtres Fifa d’octobre et de novembre 2020 s’avèrent trop périlleux. En cas de nouvelle vague de coronavirus, il aurait été en effet quasiment impossible de boucler les éliminatoires à temps.

Restait la possibilité de jouer en juin-juillet 2021. La Fifa a d’ailleurs étendu sa fenêtre internationale de sept jours, pour la CAF (et trois autres confédérations). Mais cette option présente trop de désavantages. À cause du climat, tout d’abord : Camerounais et dirigeants de la CAF ont expliqué le 15 janvier 2020 que la saison des pluies en juin-juillet rend trop difficile la pratique du football. En raison de la concurrence audiovisuelle, ensuite : la CAN se serait déroulée durant une période où l’attention va être vampirisée par l’Euro masculin de foot et les Jeux olympiques de Tokyo.

La moins mauvaise solution consiste donc à décaler la Coupe d’Afrique des nations d’un an. En espérant que la conjoncture sanitaire et le calendrier sportif international seront favorables à la désormais CAN 2022. Interrogé, enfin, sur la Coupe d’Afrique des nations suivante, programmée en Côte d’Ivoire, Ahmad a assuré que cette CAN se tiendrait bien en 2023, en dépit d’un Mondial au Qatar organisé juste avant (novembre/décembre 2022) et de violentes saisons des pluies en juin-juillet en Côte d’Ivoire. « Je ne sais pas à quelles dates, mais il y aura une CAN en 2023, a affirmé le Malgache. Je n’aime pas trop spéculer. J’aime avoir tous les éléments, avec mon comité. On verra. »

Le Cameroun déjà prêt

À un mois quelques mois du coup d’envoi du CHAN 2020 et bien avant le Coronavirus, le Cameroun se disait prêt à accueillir la 6è édition du Championnat d’Afrique des Nations prévus du 04 au 25 Avril. Selon les autorités, dans les trois villes, qui étaient censés abrités l‘événement à savoir Douala, Limbé et Yaoundé, les différents stades sont fin prêts et les infrastructures routières autour de ces stades sont en cours de réfection. Nul doute que la ville de Douala est celle qui abritera le plus de match de la compétition avec deux sites retenus pour le CHAN 2020 qui sont le Stade de 50.000 places de Japoma et celui Omnisport de Bépanda d’une capacité de 40.000 places assises en 2021. Pour Joseph Dion Ngute, tout est passé au peigne fin, les accès, les réservoirs d’eau, la pelouse, les tribunes, les salles de presse, les vestiaires, les salles d’entrainement et de musculation, les centres médicaux, les hôtels, parkings. A Yaoundé, un seul site déjà prêt depuis des mois notamment le stade Omnisport Ahmadou Ahidjo qui va accueillir la compétition. C’est d’ailleurs là que va se jouer le match d’ouverture et de clôture de ce CHAN l’année prochaine. Après le tirage au sort, le groupe A est composé du Cameroun pays hôte, le Zimbabwe, le Mali et le Burkina Faso. ((Tableau)) Dans le groupe B se trouve, la Libye, le Niger, la RDC et le Congo. Le Maroc, le Togo, le Rwanda et l’Ouganda sont le groupe C. la Zambie, la Tanzanie, la Guinée et la Namibie se retrouvent dans le même groupe D.

Avatar

Manfred Essome


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!
X