35e anniversaire du RDPC : célébrations dans les cœurs

Le parti politique de Paul Biya s’est plié aux mesures prescrites par le gouvernement au titre de la riposte contre l’expansion de la pandémie du COVID-19 au Cameroun.

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) créé le 24 mars 1985 à Bamenda dans la région du Nord-Ouest, a décidé de suspendre les manifestations relatives à la célébration de son 35e anniversaire, pourtant grand moment de sa vie. « Tout en saluant l’enthousiasme légitime des militantes et militants de notre parti, soucieux de marquer d’une pierre blanche le 35e anniversaire du RDPC, il leur est demandé une fois de plus dans un élan de civisme et de responsabilité exemplaires de veiller à la stricte application, au plan individuel et collectif, des mesures fortes et salutaires prescrites dans le cadre de la lutte contre le coronavirus par le Premier ministre, chef du gouvernement suivant les hautes les instructions du président de la République, Son Excellence Paul Biya », a communiqué le secrétaire général du Comité central du RDPC, Jean Nkuété.
Toutefois, le secrétaire général du Comité central du RDPC a invité ses camarades à poursuivre la méditation et la réflexion autour du thème retenu pour les 35 ans du parti à savoir : « Mobilisons-nous sans relâche derrière le président de la République, S.E. Paul Biya, en vue de la poursuite du processus de restauration de la paix durable dans notre pays et du renforcement de la qualité du vivre-ensemble ».

Une décision responsable

Pandémie de coronavirus oblige. Pas de meetings populaires ou de marches dans les rues du pays le 24 mars 2020. La décision des responsables du RDPC visait, comme le soulignait Jean Nkuété, à amener les camarades de Paul Biya, le président national, à une application stricte des mesures gouvernementales tant au plan individuel que collectif.
Le côté festif de la célébration ou de la commémoration du 35e anniversaire, mis entre parenthèses, les militantes et militants pouvaient admirer les lauriers récoltés lors des élections municipales et législatives du 9 février 2020. A de ces consultations électorales, le RDPC a conforté sa position de leader incontesté de la scène politique nationale. La formation compte 139 députés sur 167 en attendant les résultats des partielles organisées dans 11 circonscriptions électorales du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, contrôle 310 Communes sur 360, et revendique 13 Maires de Ville sur 14.
Fort de cette moisson élogieuse, ce n’est donc que partie remise. Les militantes et militants du RDPC auront l’occasion de fêter avec leur champion, Paul Biya, et leurs nouveaux élus dès que cette pandémie sera vaincue.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!
X