Miss France 2020 : Clémence Botino, Miss Guadeloupe s’adjuge le titre !

Clémence Botino a été élue Miss France 2020 samedi 14 décembre 2019, au terme d’une cérémonie riche en couleurs. La jeune Miss Guadeloupe 2019 succède à Vaimalama Chaves au titre de « plus belle femme de France ».

C’est la première fois qu’une Miss Guadeloupe est élue Miss France depuis 2003 et le sacre de Corinne Coman, cousine du footballeur Kingsley Coman. Auparavant, Véronique de la Cruz, avait elle aussi été couronnée, cette fois en 1993. Signe du destin, un peu plus tôt dans la soirée, Ophély Mézino, Miss Guadeloupe 2018, avait été première dauphine de Miss Monde.

La nouvelle Miss France avait déjà fait parler d’elle lors du questionnaire de culture générale, qu’elle avait remporté haut la main. C’est donc une jeune fille avec la tête bien pleine qui va arpenter les différentes régions de l’Hexagone et d’outre-mer cette année à la rencontre des Français. A l’énoncé de son nom, Clémence Botino a fondu en larmes, félicitée par ses concurrentes d’un soir. Étudiante en première année de Master d’Histoire de l’art à la Sorbonne, Clémence Botino est âgée de 22 ans. Spontanée et généreuse, elle s’adonne à la salsa cubaine et à la boxe, tandis qu’elle se passionne pour la mode, la musique, le cinéma et le piano. Elle a séduit les Français et le jury présidé par la capitaine de l’équipe de France de football féminine, Amandine Henry.

Une victoire des plus féroces et surprenantes

C’est la surprise du chef! Devant une Miss Provence qui a recueilli 30,66 % des votes, pourtant ultra-favorite et qui jouait à domicile, c’est Miss Guadeloupe qui a été élue nouvelle Miss France avec 31,95 % des votes, succédant à Vaimalama Chaves. Après le résultat dévoilé à minuit trente-trois précisément, annoncé quelque deux minutes après pour cause de décalage dans la diffusion sur TF1, Clémence Botino s’effondre en apprenant la nouvelle. Ses jambes vacillent lorsque ses camarades la serrent dans ses bras sur la scène du dôme de Marseille. « J’ai dû la soutenir, heureusement qu’il y avait du monde autour », s’amuse Sylvie Tellier lors d’une conférence de presse quelques minutes après le sacre de la nouvelle Miss. Née à Baie-Mahault (Guadeloupe), la jeune brune, qui mesure 1m75 et samedi coiffée d’une cascade de boucle noir de jais, est une intellectuelle.

Elle s’en sort avec brillo avec l’aide de la chaleur des proches

Son grand-père de 86 ans, sa grand-mère et ses parents ont vibré en direct dans la cité phocéenne. Elle l’assure, leur présence lui a permis de se sortir avec brio du difficile exercice des questions sociétales en direct pendant l’émission. Et en répondant à une thématique extrêmement contemporaine : comment allait-elle gérer sa vie privée, si elle était élue reine de beauté en France ? La tête sur les épaules, elle a balayé dès les premières minutes de son règne les accusations de certaines associations de féminisme taxant le concours de rétrograde. « Le fait de participer à Miss France c’est déjà du féminisme, j’ai montré ce que je voulais vraiment faire, et je suis là ce soir, conclut-elle. J’ai cru en mon étoile ».

Avatar

Manfred Essome


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!
X