Coopération Cameroun-Israël: le Cameroun acquiert la toute première installation d’impression 3D

Les machines de haute technologie d’une valeur d’environ 3 milliards de FCFA aideront les étudiants de l’École nationale supérieure d’ingénierie de Yaoundé à se familiariser avec les technologies d’ingénierie les plus avancées.

Un centre d’imprimerie de dernière génération, doté d’équipements de haute technologie, l’un des plus avancés d’Afrique, a été inauguré à Yaoundé. Le centre de haute technologie d’impression 3D, hébergé par l’École nationale supérieure d’ingénieurs (ENSP) de l’Université de Yaoundé I, a été présenté au public le 10 avril 2019.

La nouvelle structure technologique est intégrée au centre de haute technologie de l’ENSP; ouvert en 2012, il propose des formations en robotique, mécatronique, électronique, informatique et automatisation industrielle. Le centre de haute technologie d’impression 3D, mis en place par la société de technologie israélienne – SELA Educational Initiatives Limited, a coûté à l’État du Cameroun environ 2,8 milliards de FCFA. Il vient renforcer le centre de haute technologie existant, doté de 12 laboratoires, de plus de 100 robots et de 160 ordinateurs, et considéré comme l’un des plus avancés du genre en Afrique.

Selon un communiqué de presse rendu public par l’ambassade d’Israël à Yaoundé, ce centre est le fruit d’excellentes relations qui existent entre Israël et le Cameroun dans le domaine de l’éducation. «Après avoir évalué le succès de l’initiative, les parties concernées ont décidé de l’améliorer avec le lancement d’un département d’impression tridimensionnelle », indique le communiqué, qui précise qu’en février 2017, le ministère de l’enseignement supérieur camerounais et SELA Educational Initiatives avaient signé un nouvel accord dans ce sens.

S’exprimant lors de la cérémonie d’inauguration, Jacques Fame Ndongo, ministre de l’Enseignement supérieur, a déclaré que le centre d’impression 3D HighTech est l’initiative personnelle du chef de l’État, Paul Biya, porteur de la nouvelle politique de gouvernance universitaire. Il a noté que l’édifice faisait partie du projet de la Zone franche pour l’université mis en place pour permettre au pays de faire face aux demandes nationales et mondiales d’ingénieurs qualifiés en technologie. “Cette structure est le produit de l’ingéniosité d’Israël connue depuis l’Antiquité”, a déclaré le ministre, tout en se déclarant optimiste sur le fait que l’installation permettra à la Haute école nationale d’ingénieurs de relever le défi du professionnalisme et de l’employabilité. Il a ensuite invité les étudiants à profiter du centre pour s’épanouir. Le ministre Fame Ndongo a saisi cette occasion pour annoncer que l’un des centres numériques (celui de l’université de Yaoundé I), du réseau e-national d’enseignement supérieur est prêt à être utilisé et sera inauguré prochainement. Pour l’ambassadeur d’Israël au Cameroun, Ran Gidor, c’est grâce à des investissements d’une décennie dans l’éducation, la science et la recherche qu’Israël est en mesure de se démarquer. «Il n’y a absolument aucune raison pour que le Cameroun ne réalise pas ce qu’Israël a réalisé. Le Cameroun a un avantage absolu sur Israël », a déclaré le diplomate israélien.

Avatar

Nadia Dicka Lobe


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!