Nanga-Eboko : Bientôt un Centre professionnel de formation aux métiers

Le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle Zacharie Perevet, a présidé la cérémonie de pose de la première pierre pour cette institution, le vendredi 14 Septembre.

Le département de la Haute-Sanaga sera bientôt doté d’un établissement futuriste de formation à des disciplines professionnalisantes. Le ministre Zacharie Perevet, représentant du Premier Ministre, en compagnie du Ministre des sports et de l’éducation physique Bidoung Mpkatt sont allés à Nanga-Eboko, ouvrir les hostilités pour la construction de ce centre, d’une surface au moins 3000m2.

Les futurs pensionnaires de cette Ecole professionnelle, seront formés dans les domaines du bois, maintenance des appareils agricoles, soudure, la mécanique, automobile, plomberie, mais aussi les technologies nouvelles de l’information et communication. La construction de ce projet devrait s’étendre sur 18 mois sous la houlette du groupe autrichien KHUN International.

En outre, le ministre de l’emploi a tout de même rappelé de la bienveillance présidentielle vis-à-vis de la jeunesse, pour un développement des plus expressifs au Cameroun. Ce centre est né des relations Yaoundé-Vienne qui sont au beau fixe, à travers un prêt concessionnel d’un montant de 3,2 milliards, obtenu le 11 septembre dernier.

En rappel, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Zacharie Perevet, avait procédé en mai dernier, à l’inauguration du Centre de formation aux métiers de Nkongsamba. Il s’agissait du tout premier centre du genre dans ladite ville, le quatrième dans le pays après ceux de Douala, Limbe et Sangmélima. A travers cette école professionnelle, le gouvernement entend offrir aux jeunes diplômés et aux travailleurs qui veulent améliorer leurs performances dans le cadre de la formation continue, des formations qualifiantes dans plusieurs domaines.

Pour le ministre, ces Centres de formation aux métiers de ont pour but de favoriser l’auto-emploi, d’augmenter l’employabilité et de lutter contre le sous-emploi, en préparant les apprenants à une insertion rapide dans le milieu professionnel.

L’offre de formation professionnelle se diversifie désormais, après les pôles de Sangmélima, Limbé, Douala, Bandjoun, Maroua entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter