BAD : l’Irlande intègre le Groupe

La Stratégie pour l’Afrique 2025 de ce pays, comprend un engagement à collaborer avec l’institution financière essentielle du continent, ainsi qu’à explorer de nouveaux partenariats pour soutenir l’élaboration des politiques et la mise en œuvre des programmes ; et à approfondir l’engagement dans les mécanismes de financement mixte pour la création d’emplois.

L’Irlande est devenu le 81e actionnaire du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD). L’annonce a été faite par le président de l’institution, Akinwumi Adesina, le 24 avril 2020 à Abidjan. La demande d’adhésion de l’Irlande au Groupe de la BAD a été approuvée lors des Assemblées annuelles du Conseil des gouverneurs du Groupe tenues à Malabo, en Guinée équatoriale, en juin 2019.

« L’adhésion de l’Irlande à la BAD est une marque de grande confiance. Je suis ravi d’accueillir l’Irlande en tant que 81e membre de la Banque africaine de développement. L’adhésion de l’Irlande et le soutien de ses actionnaires renforceront encore la mission de la Banque africaine de développement, qui est d’accélérer le développement économique de l’Afrique », a déclaré le président Adesina.

En février 2020, lors d’une visite de sa délégation au siège de la Banque, l’Irlande a déposé l’instrument de ratification de l’Accord établissant le Fonds africain de développement auprès du secrétaire général du Groupe de la Banque, franchissant ainsi une étape supplémentaire vers la conclusion du processus d’adhésion.

L’adhésion au Groupe de la Banque est obtenue après la signature des accords portant création du Fonds et de la Banque, le dépôt des instruments d’acceptation/d’approbation des accords relatifs aux deux entités, ainsi que le paiement des souscriptions initiales au Fonds et au capital social de la Banque.

L’Irlande a rempli ces conditions, car s’étant acquitté du paiement de ses souscriptions initiales et ayant également déposé son instrument de ratification de l’Accord relatif à la Banque auprès des Nations unies, le dépositaire statutairement désigné. Elle a aussi initialement déposé auprès du secrétaire général du Groupe de la Banque, l’instrument d’acceptation de l’Accord relatif au Fonds.

La BAD a été créée en 1964. Son capital autorisé est désormais souscrit par 81 pays membres, dont 54 pays africains, membres régionaux, et 27 pays non-africains, membres non régionaux.

L’Irlande, le « tigre celtique »

Avec une population de 4,8 millions d’habitants et un PIB de 324 milliards d’euros en 2018, l’Irlande présente une économie à la dualité de plus en plus marquée entre multinationales, principalement américaines, et entreprises indigènes. En terme de croissance économique, l’Irlande apparaît comme un miracle économique. La croissance irlandaise ne cesse de surprendre. Après avoir affiché un hallucinant +25,6% en 2015, celle-ci est encore une fois très dynamique en 2017, +7,8%.

Commentant l’adhésion à la BAD, le ministre irlandais des Finances également chargé des Dépenses publiques et de la réforme, Paschal Donohoe, a déclaré : « La BAD et le Fonds africain de développement, jouent un rôle important dans la promotion d’une croissance et d’une prospérité socio-économiques durables et inclusives, en aidant l’Afrique à réaliser son potentiel et d’être un continent d’opportunités, prometteur. Je considère notre adhésion à la Banque et au Fonds comme un investissement dans ce potentiel. Le partenariat de l’Irlande avec ces importantes institutions multilatérales régionales fera progresser nos priorités de développement communes et ouvrira de nouvelles perspectives aux entreprises irlandaises dans la région. »

Simon Coveney, ministre des Affaires étrangères et du Commerce, a noté une forte concordance entre les priorités de la Politique de développement internationale de l’Irlande, intitulée « Un monde meilleur », et la Stratégie globale High5 de la BAD. « Notre adhésion arrive à un moment critique, alors que la Banque joue son rôle dans le soutien aux pays africains pour répondre à la pandémie de COVID-19 », a déclaré Coveney. Le ministre des Affaires étrangères et du Commerce soutient que « l’adhésion de l’Irlande à la BAD est également l’expression forte de notre engagement et de notre investissement dans le système multilatéral, ainsi que de notre contribution à la paix, à la sécurité et au développement durable en Afrique. Ce partenariat nous aidera à atteindre d’abord les plus vulnérables ».

Avatar

Guy Pierre Marie


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!
X