Développement : le Congo obtient un fonds pour protéger ses forêts

Reçu par le chef de l’Etat français Emmanuel Macron, le président congolais Denis Sassou N’Guesso a rejoint le programme international Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale (CAFI). Doté d’un fonds de  60 millions d’euros.

Lancé par la Norvège en partenariat avec une coalition de donateurs composés de l’Union européenne, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Norvège, la Corée du Sud et le Royaume-Uni Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale (CAFI) a suscité l’intérêt du Congo. Selon des information de l’Elysée et d’un responsable congolais, le pays s’est engagé à mettre en place un plan de protection de la forêt, de la biodiversité et des tourbières, en échange d’une aide financière, dont le montant n’a pas été spécifié. L’entretien entre le président congolais et son homologue français le 3 septembre 2019, a été consacré à la protection de la forêt et de la biodiversité du bassin du Congo. Lors de ce tête-à-tête, M. Sassou a réitéré son soutien à l’Initiative pour la forêt de l’Afrique Centrale. Une adhésion qui s’inscrit en droite ligne avec le combat mené par l’État congolais.  Greenpeace avait demandé en juillet l’annulation de tous les blocs pétroliers dans la forêt humide de la République du Congo.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!