Hong-Kong : Trump s’invite dans la crise à Hong Kong pour préserver les enjeux commerciaux

Le Président américain Donald Trump a affirmé mercredi 14 Aout 2019, que le Chef d’Etat chinois était en mesure de résoudre rapidement la crise qui secoue Hong Kong, pour le bien des négociations commerciales.

Donald Trump tente de lier deux dossiers brûlants : le diplomatique à savoir la crise à Hong Kong et les négociations commerciales avec le géant chinois. Mercredi dernier, il a déclaré que la Chine souhaitait conclure un accord commercial avec les États-Unis mais que la priorité actuelle de Pékin devait être la question de Hong Kong, réclamant au pouvoir chinois un dénouement dans la région administrative spéciale.

En effet, le président américain a fait cette déclaration quelques heures après que le département d’État a prévenu que toute dégradation de l’autonomie dont dispose l’ancienne colonie britannique, mettrait en péril le statut commercial préférentiel dont jouit Hong Kong vis-à-vis des États-Unis.

Comme d’habitude, les messages publiés sur Twitter par Donald Trump laissent à penser que celui-ci propose de s’entretenir avec son homologue chinois, Xi Jinping, pour contribuer à une sortie de crise dans la ville semi-autonome. De son coté, Pékin a assimilé le mouvement protestataire à Hong Kong à du terrorisme, au lendemain de nouveaux heurts à l’aéroport de la ville. Des manifestants ont exprimé des remords après qu’un sit-in pacifique à l’aéroport hongkongais a basculé dans la violence. Il était difficile d’établir pour l’heure si ces incidents ont nui au soutien dont bénéficiait le mouvement de contestation auprès de la population à Hong Kong. Le trafic aérien a certes repris mercredi après deux journées de perturbations qui ont engendré l’annulation de plus d’un millier de vols.

Le dirigeant américain, qui souhaite conclure un accord commercial majeur avec Pékin pour corriger le déficit commercial des États-Unis vis-à-vis de la Chine, s’est attiré des critiques pour avoir décrit les manifestations de Hong Kong comme des émeutes. Des voix au sein du Congrès américain, aussi bien dans les rangs démocrates que républicains, se sont élevées pour demander à Donald Trump d’adopter une ligne plus dure à l’égard de Pékin sur la question de Hong Kong.

Toutefois, ce nouveau positionnement de Trump fait suite à un débat au sein de la Maison blanche et du département d’État pour déterminer si les États-Unis apparaissaient trop complaisants avec la Chine, alors que les craintes d’une intervention militaire chinoise dans l’ancienne colonie britannique s’amplifient. En rappel, une loi américaine de 1992 accorde à Hong Kong un traitement préférentiel en matière de commerce et d’investissement par rapport à la Chine. Cela concerne aussi l’attribution de visas.

Avatar

Jean Jacques France


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!