Chantal BIYA: icône de l’humanisme

S’il reste une femme pour qui les mots ne perdront jamais leur prestige, c’est bien le cas de la première dame camerounaise Mme Chantal Biya. Un nom qui marque les esprits, un nom qui résonne. Figure maternelle, icône du féminisme, symbole de l’engagement humanitaire et social devenue une mine d’or pour le peuple Camerounais.

Elle est belle comme le jour, femme pleine de charisme, la plus grande de toute, la sage, la mère du peuple, la boule de cristal des plus brillantes, des plus pures et des plus magnifiques, assidue dans les efforts continus, tel est le portrait de Chantal Biya notre First Lady. Depuis le premier battement de son cœur au cours de sa rencontre avec les camerounais, elle n’a jamais perdu sa personnalité. Pourtant les  épreuves ont été longues, lentes, et laborieuses. Pour parvenir à cette perfection dans la béatitude, beaucoup d’efforts de concentration, de  confiance, de  foi, ont été nécessaires et elle a réussi.
Certains noms portent en eux un destin magnétique et quand on prononce ces noms il y a une sonorité mystérieuse qui s’en dégage, c’est le cas de Mme Chantal Biya. Avec ce nom, le couple a pris de l’avance pour un siècle. La providence semble l’avoir désignée ainsi. Chantal Biya fait son devoir, celui de rester près du peuple.
Elle a apporté son style et cet art d’exister. Les camerounais attendaient une première dame, ils en ont eu deux en elle seule.
Un cœur qui n’est jamais en repos, une femme toujours présente, alliant grâce et bonté. Tout ce qu’elle a désiré dans sa vie, elle l’a obtenu par la patience, l’intelligence, la dureté, le courage, accompagnant son mari sur tous les fronts, elle a épousé l’âme même de cette nation camerounaise singulière en l’incarnant et donnant une notion référentielle. Son air de majesté annonce la beauté triomphale, c’est la beauté camerounaise à  présenter  aux ambassadeurs et aux passants qui touchent la terre Camerounaise. La beauté d’esprit, la coqueluche de notre époque. Elle brille en société, elle brille en famille, elle brille en politique. On pouvait attendre que les responsabilités l’emprisonnent mais pas dans son cas. Les responsabilités la révèlent et chacun a pu constater qu’après son arrivée dans la vie du président de la République Son Excellence Paul Biya, elle a su se faire une place dans le cœur de ses compatriotes; elle a beaucoup œuvré en faveur des pauvres et des déshérités à travers sa fondation Chantal Biya. Elle s’est tenue depuis lors aux cotés des personnes en situation d’handicaps, les mères seules, les enfants malades, les orphelins, les sinistrés, les lépreux, les aveugles, les sourd muets, et les personnes ayant des handicaps moteurs etc… L’action de la première dame ne se compte plus. Son Amour pour le prochain a su la distinguer dans l’engagement qui est le sien. On peut parler de sa vie consacrée aux plus démunis, aux malades atteints par la VIH sida, son rôle comme Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO. La fondation Chantal Biya, Les Synergies africaines, Le Grand prix cycliste international. Elle n’a pas fini de séduire les Camerounais par son capital altruiste et par ses valeurs humaines qui se déploient à travers ses innombrables actions humanitaires. Présence incontournable dans toutes les cérémonies de la vie politique qui donne du charme et fait rayonner ce brin de bonheur chez tous ceux qui sont présents. Elle est le symbole de la joie Camerounaise. Elle est la contemporaine de notre temps présent, la voisine de chaque camerounais. Il ne s’agit pas de partager forcément les mêmes valeurs, les mêmes conduites, mais il y a un désir de partager une vie commune, une vie qui soit sensible à tous et à toute, raison pour laquelle elle est très attachée à la pluralité. Entre les calomnies parlées ou écrites et ce qu’on voit, il y a un décalage par où s’échappent subtilement la vérité et la vie. Le peuple n’est pas dupe, il ne le sera pas. Mme Chantal Biya est une Dame de Coeur.
Tous les Camerounais l’apprécient parce qu’elle s’est toujours montrée sous son vrai jour, ses éclats de rire, ses claquements de mains, l’amour pour son peuple est manifeste, le temps qu’elle donne à serrer toutes ces mains parfois en défiant la rudesse du protocole voilà ce qui caractérise notre Première Dame. Mme Chantal Biya loin des préséances protocolaires séduit par la grandeur de son âme et la largesse de son cœur. À l’annonce de son passage, le peuple se rassemble, pour voir sa bonne humeur, sa gaieté, son raffinement et sa prestance. Une femme d’une rare élégance et pleine de Charisme.
 Pour moi, je dirai merci pour nous, continue de nous émerveiller Mama Chantal Biya, tu as les pieds sur les saints anges. Cette soif que tu  as d’offrir, d’aimer et de partager le ciel se chargera de te le rendre. Tu  n’as appris qu’à aimer, c’est ta grande tache « aimer autrui » cela est devenu une grande tâche pour toi. Ta grandeur, tu aimes au point de renoncer un peu à toi-même. Tu as fais de ta vie un sacerdose, une vie consacrée au service des autres.
MERCI A MAMA CHANTAL BIYA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!