Le rêve africain: Emma Theophilus, plus jeune ministre du continent

La namibienne Emma Theophilus a été nommée vice-ministre des technologies de l’information et de la communication dans son pays. Fait inédit ; Elle est âgée de 23 ans seulement. Du jamais vu en Afrique.

Elle devient donc la plus jeune ministre du continent devant Yacine Oualid, 26 ans, le plus jeune ministre du gouvernement algérien. Il a été nommé ministre délégué aux startups dans le gouvernement algérien. Emma est titulaire d’un Bachelor en Droit (avec distinction) de l’université de Namibie et d’un diplôme en féminisme africain et études de genre de l’université d’Afrique du Sud.

Emma Theophilus a également été nommée membre de l’Assemblée nationale, parmi les huit membres que le président namibien Hage Geingob est autorisé à nommer. En plus d’être la plus jeune ministre d’Afrique, Emma Theophilus devient aussi la plus jeune députée de la Namibie. Sur la toile, le fait enflamme les débats. Pour certains, il aurait été plus intéressant qu’Emma Theophilus fût d’une famille modeste tandis que pour d’autres, il est question de méritocratie car son parcours académique et son expertise le démontrent à suffisance. De quoi convenir avec l’artiste musicien Longuè Longuè pour qui : « Il ne faut jamais avoir honte d’imiter le bon exemple ».

La nouvelle ministre était employée au ministère de la justice ou elle s’occupait de la rédaction des rapports des droits de l’homme. Certains analystes politiques estiment que la jeune dame pourrait être au premier plan du Ministère de la Jeunesse. Theophilus estime ne pas être une femme spéciale, mais accepte toutefois le défi. Face à la veille classe politique qui la qualifie d’inexpérimentée, à ce portefeuille, elle reste positive et dit être ouverte à toutes les opportunités. Emma Theophilus doit conforter le choix du Président namibien, et gérer les dossiers sensibles qui incombent à l’information et aux technologies.

Avatar

Manfred Essome


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!
X