Catastrophe d’Eséka : Les ayants droits perçoivent 215 millions de FCFA

Plus d’une soixantaine de représentants de décédés ont perçu des chèques lors d’une cérémonie le 3 Octobre dernier, présidée par le Secrétaire général des services du Premier Ministre.

Ils sont au total 64 à avoir reçu des compensations financières de M. Séraphin Magloire Fouda, le Secrétaire général des services du Premier Ministre, au nom des instructions données par le Chef de l’Etat Paul Biya, au lendemain de la catastrophe d’Eséka survenu le 21 Octobre 2016 ; Tout comme Didier Engamba, résident à Douala, qui a perdu sa mère au cours de cet accident ferroviaire, les proches des victimes présentes ont perçu leurs chèques avec beaucoup d’émotions, mais surtout de larmes sur leurs visages.

Au cours de cette cérémonie riche en émotions, M. Séraphin Magloire Fouda a une fois de plus adressé les condoléances aux familles, et a précisé qu’il ne s’agit pas d’indemnisation des victimes, mais ces chèques représentent le témoignage et la solidarité de la nation tout entière envers eux. Le Président de la République avait en effet instruit le déblocage d’une dotation spéciale en leur honneur, d’un montant d’un milliard de FCFA au titre d’assistance financière aux victimes.

Etaient présents à cet évènement, le ministre des transports Ernest Ngalle BIBEHE, aisni que le Coordonateur technique du comité interministériel chargé de procédé à la mise en œuvre méthodologique de la répartition des fonds. Sur les 80 décédés, le secrétariat continue d’attendre les dossiers de 20 autres ayants-droits et de 3 disparus. En rappel, 977 blessés avaient été recensés, pour 80 décès, 3 disparus, et la classification des blessés est en cours en fonction de l’incapacité totale ou temporaire à déterminer.

Manfred Essome


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter