Lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme : Paul Biya présent au sommet de Lyon

Sur invitation d’Emmanuel Macron, son homologue français, le président de la République qu’accompagne la première dame, est arrivé à Lyon où se tient dès ce jour la 6e conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial.

La conférence plénière de la 6ème reconstitution des ressources du Fonds mondial est le point culminant de la campagne de reconstitution lancée lors de la réunion préparatoire en Inde en février 2019. Les assises prévues à Lyon en France du 9 au 12 octobre 2019 ont pour but :

− Obtenir des engagements financiers de la part des donateurs du Fonds mondial pour la période 2020-2022 et atteindre l’objectif de reconstitution d’au moins 14 milliards de dollars.

− Démontrer le rôle de leadership de la France et sa capacité à rassembler la communauté internationale autour d’un sujet crucial pour le développement mais aussi pour le maintien de la stabilité et la sécurité.

− Donner une plateforme de visibilité pour démontrer les résultats et l’impact des investissements du Fonds mondial et célébrer les contributions des membres du partenariat.

Tous les trois ans, le Fonds mondial organise la reconstitution de ses ressources pour le cycle suivant, ressources qui proviennent des contributions volontaires des États et des donateurs privés. Le Fonds mondial appelle à accélérer le mouvement pour lutter contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Créé en 2002 à l’initiative de la France, de l’Union européenne et du G7, le Fonds mondial a permis de sauver 27 millions de vie depuis sa création avec plus de 38 milliards de dollars d’investissements.

But de la conférence de Lyon

La conférence de Lyon a pour but de récolter un minimum de 14 milliards de dollars US pour sauver 16 millions de vies, prévenir 234 millions d’infections et éradiquer ces maladies. Sur ce montant minimum de 14 milliards de dollars US, le Fonds mondial lance un appel au secteur privé pour qu’il mobilise au moins un milliard de dollars US.

Le Cameroun et le Fonds mondial

Depuis 2003, le Gouvernement du Cameroun a signé 15 accords de subvention avec le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Ces accords dont sept pour le VIH, cinq pour le paludisme et trois pour la tuberculose étaient d’un montant de près de 198 milliards de FCFA, en termes de contrepartie pour le pays.

Le Fonds mondial qui est le premier bailleur du Cameroun dans la lutte contre le sida avait déjà débloqué 10 millions de dollars pour boucler l’année 2013 et 20 millions de dollars en 2014.

Rencontre entre Paul Biya et Emmanuel Macron

Le président Paul Biya se rend en France au lendemain de la tenue du grand dialogue national, et de la décrispation de la scène politique avec les libérations de 102 opposants et 333 sécessionnistes. Des mesures saluées par la communauté internationale. En prélude à cette rencontre, Paul Biya et Emmanuel Macron affichent des convergences de vues. Aux Eurodéputés, Emmanuel Macron vient de faire une mise au point. « La France n’est pas le palais de justice pour de nombreux Etats qui se sont dits souverains. Je ferai tout pour les rendre à leurs pays d’origine. Quand on a atteint la majorité, on n’a plus automatiquement besoin de ses parents pour se défendre. La France dont j’incarne les valeurs n’ira pas foutre son nez dans des problèmes politiques internes des États comme Le Cameroun, Le Gabon, la Guinée Equatoriale etc …. J’ai appris que certains ressortissants de ces pays ont opté vandaliser leurs Emblèmes ici même en France. Chose que je ne soutiens pas et jamais. Connaissant le travail de la sécurité de mon pays et du Quai d’Orsay, je renverrai tous ces délinquants à la frontière d’ici avant fin de cette Année 2019. La France ne perdra pas ses amitiés pour des gens non reconnus sur son territoire. Je demande enfin au parlement Européen et à l’Union Européenne de ne pas s’attarder sur des plaintes venant de partout sans études approfondies », a clarifié le président français.

Grande mobilisation de la diaspora camerounaise de Lyon pour souhaiter la bienvenue au couple présidentiel

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!