Palais de l’Unité: Les adieux de deux ambassadeurs à Paul Biya

Peter Henry Barlerin des Etats-Unis d’Amérique, et Stéphane Doppagne de Belgique, ont été reçus en audience par le président de la République, respectivement les 14 et 15 juillet 2020.

Arrivés en fin de séjour au Cameroun, le président Paul Biya a accordé des audiences d’adieu à Peter Henry Barlerin, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique, et Stéphane Doppagne, ambassadeur de Belgique. A chaque fois le président de la République a revisité, pendant plus d’une heure d’horloge, les principaux aspects de la coopération bilatérale pendant le séjour camerounais de chacun des deux diplomates. Accueillis sur le perron du palais de l’Unité, et raccompagnés, par le ministre, directeur du cabinet civil de la présidence de la République, Samuel Mvondo Ayolo, dans le respect scrupuleux des mesures barrières prescrites par le gouvernement dans la lutte contre le nouveau coronavirus, les hôtes du chef de l’État ont chacun reçu un magnifique cadeau, œuvre de l’artisanat camerounais.

Au terme de son séjour camerounais long de trois ans, Peter Henry Barlerin, tout ému confia à la presse : « je quitte le Cameroun le cœur serré et en même temps, j’ai hâte de commencer un nouveau chapitre de ma vie, donc je suis triste et content à la fois ». Le diplomate américain qui présenta ses lettres de créance au chef de l’Etat le 22 décembre 2017, a indiqué que les derniers échanges avec lui ont essentiellement porté sur le domaine de la santé, dans lequel il a révélé s’être beaucoup investi durant sa mission dans notre pays. « Nous avons fait beaucoup de choses ensemble surtout dans le domaine de la santé : la lutte contre le VIH/SIDA, le paludisme et tout récemment le COVID-19 », a reconnu Peter Henry Barlerin. Il a émis le vœu que la lutte contre le VIH/SIDA ne soit pas délaissée au profit du combat contre la pandémie de COVID-19 qui mobilise davantage les énergies et les ressources aussi bien au Cameroun que dans le monde entier. Dans le domaine de la santé le fait marquant du séjour de l’ambassadeur américain au Cameroun aura été sans conteste l’inauguration, le 21 juin 2019, du Centre des opérations des urgences de santé publique (CDC) de Yaoundé. Au sujet du souvenir qu’il garde du Cameroun, le diplomate américain a confié : « moi j’ai adoré les paysages, les Camerounaises et les Camerounais ordinaires. J’aurais aimé me déplacer plus encore, mais ce que j’ai vu de ce beau pays me donne l’envie de revenir plusieurs fois ».

Au terme d’un séjour de quatre années au Cameroun, Stéphane Doppagne, le diplomate belge a dit garder de nombreux et bons souvenirs de notre pays. La qualité de l’accueil des dirigeants et l’hospitalité légendaire des Camerounais ; le charme de la diversité sociologique, culturelle et géographique de notre pays. « J’ai découvert aussi un pays qui a un niveau de développement important avec beaucoup d’atouts par rapport à de nombreux autres pays africains », a-t-il ajouté. Pour son dernier entretien avec le président Paul Biya, le diplomate qui a présenté ses lettres de créance le 9 novembre 2016 a relevé « les avancées enregistrées » au niveau politique avec des entretiens fréquents entre les personnalités des deux pays. Au niveau de la coopération, il a souligné que « la Belgique essaye dans la mesure de ses moyens d’assister la population camerounaise ». Il a indiqué que l’appui belge sera d’autant plus important dans les années à venir que la crise sanitaire du COVID-19 va entraîner une crise économique. Evoquant les relations économiques, Stéphane Doppagne a mentionné la contribution des entreprises belges au développement du Cameroun tandis qu’au plan commercial,  il a noté un accroissement réciproque des exportations en direction des deux pays. S’agissant des échanges humains, l’ambassadeur sortant a relevé la fréquence des liaisons aériennes entre le Cameroun et la Belgique ainsi que la présence d’une forte diaspora camerounaise en Belgique composée essentiellement des étudiants.

Avatar

Nadia Dicka Lobe


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!
X