RDPC à Yaoundé IV : Francis Essono Lin et Régine Amougou Noma, le duo des grandes opportunités

Sous la houlette de Philippe Mbarga Mboa, président de la commission communale de la campagne électorale, le meeting du 1er février dans la 8e sous-section B était un véritable succès.

Malgré leurs prestations particulièrement enlevées, K-Tino, Messi Ambroise, Ange Ebogo Emerand, encore moins Bimas Bizou, le jeune loup aux dents longs, n’ont pu ravir la vedette aux hommes politiques. Et pour cause, Régine Amougou Noma était dans son fief de la 8e sous-section B, et Francis Essono Lin se trouvait en terrain conquis depuis belle lurette.

Longtemps resté dans l’ombre, Francis Essono Lin a favorablement répondu aux appels des militants de la base pour briguer un mandat de député à l’Assemblée nationale. L’écho de ses nombreux états de service au poste de président de la section RDPC du Mfoundi IV, a largement dépassé les limites de cette circonscription politique. Sa seule présence effective parmi les militants de la sous-section 8B, réunis à Messamendongo, était un motif supplémentaire de motivation.

Dans son fief, situé à cheval entre les zones urbaine et rurale de l’arrondissement de Yaoundé IV, Régine Amougou Noma a tronqué son discours pour ne présenter que l’essentiel de son bilan à la tête de l’exécutif communal lors du mandat épuisé. On imagine bien ce que ce discours aurait été s’il ne l’avait pas été. Pendant d’interminables minutes, elle a égrainé ses réalisations multiformes. Au plan infrastructurel, elle affiche la construction de la clôture de l’hôtel de ville, l’équipement du bâtiment de la Commune par un mobilier répondant aux normes de l’administration moderne, la construction d’un forage estimé à 15 millions de F dans l’enceinte de l’hôtel de ville, la pose de plus de 400 points lumineux dans les zones périphériques, l’acquisition d’un groupe électrogène de 25 Kva estimé à 15 millions de F pour pallier au déficit énergétique, la construction d’un bâtiment annexe de l’hôtel de ville estimé à 186 millions de F.

Dans l’amélioration de l’offre en matière de transport, elle note l’acquisition de 5 pick-up flambant neufs de marque Toyota pour près de 125 millions de F. Au plan national, des denrées alimentaires estimées à 7 millions de F ont été remises aux Forces de défense et de sécurité en présence du gouverneur de l’Extrême-Nord, le 4 février 2015. Entre 2014 et 2015, des dons estimés à 72 millions de F ont contribué à l’amélioration des conditions de détention de la population carcérale de la prison centrale de Yaoundé. Au plan éducatif, de nombreuses salles de classe ont été construites et équipées dans des établissements du primaire et du secondaire de la Commune. Au plan sportif, le 31 mars 2016, le Canon sportif de Yaoundé a bénéficié d’une subvention de 10 millions de F. Les jeunes et femmes ont bénéficié des formations en techniques agrosylvopastorales, transformation des produits carnés et fabrication du savon, whisky crème, poisson fumé, et teinture à l’Ecole pratique d’agriculture de Binguela. Au plan international, d’importantes conventions ont été signées avec la Commune de Limeira au Brésil pour l’élaboration et la mise en œuvre des politiques de développement local dans divers domaines.

« Ils sont rares, les édiles de Yaoundé capables de d’afficher un tel bilan », a lancé Philippe Mbarga Mboa à l’entame de son propos au crépuscule. Après avoir félicité et loué les efforts de Francis Essono Lin et Régine Amougou Noma, il a sonné le tocsin du ralliement derrière ces icones, pour le triomphe des listes du RDPC au soir du 9 février 2020. Pour agrémenter la campagne de proximité dont il a vanté les mérites, le président de la commission communale de la campagne électorale du RDPC a remis des tonnes de gadgets du parti. La rencontre populaire s’est achevée par la reprise du refrain de l’hymne national.

Avatar

Guy Pierre Marie


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!