8 Mars 2019 : les femmes mobilisées

Les femmes Camerounaises ont pris part aux activités liées à cette journée. Elles ont surtout démontré leur poigne lors du défilé présidé par la première dame, Chantal Biya.

Toutes gracieuses, les femmes ont fait rêver le public lors de leur grande parade lors de la célébration de la journée internationale consacrée aux droits des femmes, effectuée au boulevard du 20 mai à Yaoundé. Venues longtemps à l’avance ce 8 mars, elles ont investi l’artère principale de la capitale, du boulevard de l’Ocam à Mvog Mbi au rond-point du Premier ministère. Côté organisation aucun aspect n’a été négligé. Ce qu’elles ont apprécié. Chaises confortables à l’ombre des tribunes agrémentées de fleurs aux couleurs chatoyantes. Eau, boissons gazeuses, sandwiches, croissants et autres pains au chocolat : défilantes et spectatrices étaient aux petits soins. La partie protocolaire commence effectivement à 11h30 avec l’arrivée au boulevard de la première dame, Mme Chantal Biya. Elle est accueillie par le ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, Marie Thérèse Abena Ondoa. Après la remise du bouquet de fleurs, ce sont des tribunes en effervescence qui accompagnent l’installation de Mme Chantal Biya.

Constituée de neuf files, c’est un bouquet d’honneur qui ouvre la marche. Puis les dames en service dans les ministères de souveraineté enchaînent. Des passages marqués par l’ordre, la discipline et la qualité des rangs des dames des forces de défense suscitent les acclamations du public. De même que, quelques instants plus tard, les dames de la Société nationale des hydrocarbures (SNH) dans leur magnifique tenue, roses rouges en main. Les communautés étrangères issues notamment de Corée, France, Centrafrique, RDC et Nigeria ne passent pas inaperçues. L’administration générale et financière, l’enseignement, la formation et la recherche, la communication, la culture, la jeune, le sport et les loisirs, la santé, les affaires et la sécurité sociales, le commerce se relaient par la suite sur le macadam. Dans cette séquence, le passage du carré des femmes handicapées moteurs, visuels et même mentaux retient l’attention de Mme Chantal Biya qui leur offre une Standing Ovation. La prestation d’une jeune fille handicapée, manifestement enthousiaste de défiler, suscite des acclamations. L’épouse du chef de l’Etat n’hésite pas une seconde à arrêter le train du défilé pour féliciter chaleureusement la bravoure de la jeune fille se battant à surmonter son handicap. La société civile, les associations religieuses et familiales, ainsi que les réseaux féminins du département du Mfoundi et des femmes conduisant des engins lourds bouclent la grande parade du boulevard du 20 mai. L’on se sépare sur les airs de l’ « Hymne de la femme », chanté par un groupe musical. Le comité organisationnel a enregistré près de 50 000 femmes qui ont participé à cette célébration.

La première dame a chaleureusement félicité cette jeune fille handicapée pour sa bravoure.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!