Approvisionnement en eau potable : réouverture des vannes Scanwater

Le ministre Gaston Eloundou Essomba a lancé le 26 février 2020, le programme de réhabilitation de toutes ces stations avec l’inauguration du centre pilote de Ndjoré dans la Haute-Sanaga.

Bonne nouvelle pour les camerounais, le gouvernement a lancé le programme de réhabilitation des stations Scanwater sur toute l’étendue du pays. Deux mois de travaux plus tard, le centre pilote de Ndjoré dans la Haute-Sanaga a été inauguré le 26 février 2020 par le ministre de l’Eau et de l’Energie (MINEE), Gaston Eloundou Essomba.

L’ouvrage est constitué en lui-même d’un forage équipé d’une pompe immergée pour le captage d’eau, d’une station de traitement, d’un réservoir de 25 m3, de cinq bornes-fontaines et d’un système d’alimentation en énergie photovoltaïque. Sa réhabilitation a pour but de  desservir plus de 1875 personnes en eau potable par jour. Financés par la China Machinary Corporation (Sinomach), ces travaux sont estimés à plus 100 de millions de FCFA. « Depuis 40 ans, le gouvernement a développé le projet Scanwater qui a consisté à construire 350 stations de ce type à travers le territoire. Malheureusement, elles n’ont pas fonctionné de manière optimale parce qu’il y avait un problème de maintenance et de source d’énergie.  Ces stations fonctionnaient au gasoil et ce dernier avait un coût onéreux. Localement, ces populations n’ont pas permis d’assurer leur fonctionnement », a expliqué le MINEE.

En plus du manque d’énergie, certains réseaux ont été abîmés par les travaux d’élargissement des pistes ou de construction des routes entre autres, et aussi la vétusté des équipements. Ces manquements ont alors entraîné la recrudescence des maladies hydriques et la réduction du taux de scolarisation des enfants de ladite localité, car étant très souvent malades.

La station de Ndjoré va désormais participer à l’épanouissement des populations en remplaçant les puits traditionnels par de l’eau sans risques. « Nous sommes aujourd’hui réconfortés parce que nous avons eu de l’eau. La borne fontaine est à 50 mètres de ma case. C’est un sentiment de joie qui nous anime. Nous sommes très contents, surtout que les jeunes de notre localité ont participé à ces travaux de réhabilitation », s’est réjoui Laurent Mve Mve, représentant du chef de village. Le corps sanitaire est aussi satisfait de cette réouverture. « Ce projet est à féliciter car le personnel du centre de santé allait chercher de l’eau à plus de deux kilomètres. Tous les patients que nous recevions souffraient de fièvre typhoïde. L’avènement de la Scanwater a changé beaucoup de statistiques du centre de santé de Ndjoré », a confirmé Isaïe Jacques Ndjock, chef du centre de santé intégré mère et enfant Chantal Biya.

Avatar

Nadia Dicka Lobe


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!