Bienfaisance: le CERAC dote Yingui d’un hôpital

Le Cercle des amis du Cameroun a procédé le 9 juin  2018 à la rétrocession du Centre médical d’arrondissement rénové et à une remise de dons dans la localité.

Yingui est désormais doté d’hôpital complet comme ceux des grandes métropoles. La localité du département du Nkam, dans la région du Littoral a vu ses habitants se réjouir du geste d’exception du CERAC.

Ils ont exprimé leur gratitude devant l’importante délégation de l’association caritative fondée par la Première dame Chantal Biya. La localité est l’heureuse bénéficiaire de la rénovation et l’équipement du centre médical d’arrondissement (CMA) de Yingui, et plus encore, d’une importante quantité de dons.

Lors de la cérémonie officielle de rétrocession du CMA le Maire Laurent Lovet Banengui a reconnu l’ampleur de la portée de ce geste de Bienfaisance du CERAC. « L’épouse du chef de l’Etat n’est pas loin de nous. Elle nous dit ce jour, je connais les aspirations de toutes les populations camerounaises, je connais bien celles des habitants de l’arrondissement de Yingui, je suis à leurs côtés pour les aider à améliorer leurs conditions de vie. »

Créé en 1960, l’établissement sanitaire qui croulait sous le poids de l’ancienneté est aujourd’hui flambant neuf. Pour toucher du doigt les améliorations apportées lors de la rénovation, une visite guidée de l’hôpital a été faite. A la place d’une structure de quatre bâtiments qui tombait en ruines, avec des tôles manquantes, un château d’eau en panne, on redécouvre un CMA rénové qui a eu droit à des travaux de maçonnerie en bois, de peinture, de plomberie, de normalisation électrique entre autres.

Un plus pour le personnel qui bénéficie de meilleures conditions de travail et pour les patients qui auront droit à des soins de qualité avec un grand stock de médicaments et de matériel médical à leur disposition.

Pour couronner la cérémonie, Catherine Esso, représentante personnelle de Chantal Biya, présidente fondatrice du CERAC, a prescrit une attention particulière: « Le matériel, les équipements, le mobilier et les médicaments que nous avons apportés doivent être utilisés à bon escient, dans l’intérêt de tous et de chacun, pour guérir les malades et non pour des profits égoïstes. Ils ne doivent pas être détournés. »

Cette rétrocession a été l’occasion pour le Littoral d’exprimer sa reconnaissance, après vingt ans de présence caritative du CERAC en ses terres. C’est ce qui a justifié la présence remarquée des personnalités administratives, politiques, traditionnelles, religieuses, de quatre membres du gouvernement originaires de la région. On a notamment vu parmi elles le ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Laurent Esso. Mais aussi Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Arts et de la Culture, enfant du Nkam et Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, ministre des Transports.

Avatar

Nadia Dicka Lobe


2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!