Fête de la Tabaski : Les vibrants appels au vivre-ensemble

Les guides de la communauté musulmane ont rappelés ces messages de concorde et de sécurité, à l’endroit des camerounais, lors de la fête du sacrifice le 21 Août dernier, dans nos grandes métropoles.

L’Imam Bouba Goi Goi de la Mosquée de Tsinga à Yaoundé, a fait de la paix et la sécurité, les thématiques de son sermon à l’endroit des communautés musulmanes. Ce message s’adressait à tous les camerounais, au regard du contexte sociopolitique auquel le pays fait face.

Pour la circonstance, femmes, hommes, enfants, vêtus de leurs plus beaux gandouras et pagnes, étaient baignés dans la convivialité. L’Imam a rappelé aux fidèles, la nécessité d’avoir une tranquillité d’esprit, la paix, pour une meilleure préservation de l’âme, et a souligné que les bienfaits d’Allah sont des actes à transposer dans la vie réelle, afin de vivre en harmonie avec les autres au quotidien.

En effet, le guide religieux a appelé les camerounais à adopter des postures d’unité, à être à l’image du compagnon du Prophète, Abdoullah Ibn Massoud, pour un respect des engagements, un dialogue appuyé, pour une transformation des valeurs positives au sein de nos sociétés, et la protection de la République.

À Douala, la célébration de l’Aïd El-Kébir, a également été marquée par des appels à la paix et à l’unité des camerounais dans un pays indivisible.Malgré la forte pluie qui s’est donnée rendez-vous mardi matin dans la métropole économique, des milliers de fidèles musulmans ont bravé ces précipitations en accomplissant leur devoir religieux à l’occasion de la fête du sacrifice.

Aussi bien à la mosquée centrale de Douala, que dans les différents lieux de prière disséminés à travers la cité, les prédicateurs ont principalement insisté sur deux faits majeurs, la paix et l’unité au Cameroun.L’Imam de la mosquée centrale numéro deux, de New Bell, à Douala, Nji Njingoumbe Nguapna n’est pas passé par quatre chemins pour inviter tous les camerounais, croyants musulmans ou pas, à tourner le dos à la division, à la haine, et à éviter la violence sous toutes ses formes.

En outre, les imams dans leur globalité, ont demandé à Allah de donner la sagesse nécessaire aux gouvernants de notre pays pour trouver une solution rapide et pacifique à crise en régions anglophones, avant d’encourager les vertus de dialogue et de concertation pour un Cameroun uni et résolument tourné vers son développement, comme l’appelle de tous ses vœux, le Chef de l’Etat visionnaire, S.E. Paul Biya.

Avatar

Christophe Mercier


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!
X