Promotion de la paix et du vivre ensemble : grande prière à Yaoundé

Placé sous le haut patronage du MINPROFF, Marie Thérèse Abena Ondoa, l’événement a réuni chrétiens, musulmans et autres le 1er juin au Boulevard du 20 mai.

Un seul objectif pour ce grand rassemblement religieux : présenter le Cameroun au Tout-Puissant et l’implorer pour qu’il le préserve en paix et que le calme et la stabilité revienne dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.  Le 1er juin au Boulevard du 20 mai à Yaoundé, les catholiques, musulmans, pentecôtistes, évangélistes et fidèles de la Baptist Church entre autres, n’ont fait qu’un. Tous ont défendu une même cause, celle de la stabilité du triangle national et de l’indivisibilité du Cameroun.

La prière interreligieuse organisée par la Communauté internationale des femmes combattantes pour la paix, l’émergence et le développement (CIFECPED) et placée sous le haut patronage du ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille (MINPROFF), Marie Thérèse Abena Ondoa, a transformé le site en lieu d’adoration. Le drapeau de la République camerounaise a ainsi été noué autour de l’arbre de la paix ou encore entouré par des hommes de Dieu en méditation. Le temps d’une matinée, ils ont prié pour le Cameroun. Outre les prières ils se sont levés en sensibilisateurs. Pour que la paix et la stabilité règnent, chacun a son rôle à jouer à travers son attachement à Dieu explique Mgr Daniel Ewodo, vicaire général de l’archidiocèse de Yaoundé. D’après lui, la paix qui vient du Seigneur est amour, vérité. « Dieu qui nous a créés sans nous, ne peut pas nous sauver sans nous », martèle-t-il, appelant les Camerounais à se supporter. « Nous sommes les enfants d’une même Nation. Quand il y a l’amour, le pardon, le vivre ensemble est facile», insiste-t-il. C’est dans cette optique que le Rev. Philippe Nguete, de l’Eglise évangélique du Cameroun dira : « Seigneur nous comptons sur toi pour avoir la paix et la réconciliation de nos frères.» Un peu plus loin, le Rev. Jean Moïse Mbog Mbaya, président de l’Association camerounaise pour le dialogue interreligieux, région du Centre ajoute qu’il est important en ce moment que « les religions se mettent ensemble pour chercher la face de Dieu. C’est pour cela que lorsque nous prions, nous invoquons le Dieu d’amour afin qu’il vienne guérir les cœurs brisés.» Le MINPROFF Marie Thérèse Abena Ondoa, était entourée de plusieurs membres du gouvernement, du corps diplomatique et bien d’autres personnalités. Le ministre a invité tous les Camerounais, surtout les femmes à prier pour que la paix règne au Cameroun.

Avatar

Frederick Emell


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!