Culture : Le Festival Ekang célébré

Le 10 Août dernier à Mengong dans la région du Sud, le Ministre des arts et de la culture, Narcisse Mouelle Kombi, a ouvert les hostilités de cette première édition.

La localité de Mengon, situé à une trentaine de kilomètres de Sangmelima, a été le cadre des festivités, marquant la première édition du festival culturel Ekang Bâ.

A cet occasion, le comité d’organisation piloté par M. Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akam, Directeur Général de la CNPS, avait en ligne de mire, rattraper les bonnes pratiques communautaires culturelles Ekang, en voie de disparition.

En effet, les Ekang, un ensemble regroupant les Bulu, les Ntoumou, les Ngoumba, entre autres, ont opéré un véritable « back to basics ». Pour l’ouverture, la parade patrimoniale a été effectuée avec les chefs traditionnels Ekang en tête de file, accompagnés d’une trentaine de clans du Dja et Lobo, et de différents groupes culturels, et ce, sous le regard bienveillant du Pr. Narcisse Mouelle Kombi, en présence notamment, du chargé d’affaires publiques de l’ambassade des Etats-Unis, Lee Mc Manis.

De plus, pour rehausser l’éclat de cette cérémonie, le rite d’appropriation du festival Ekang Bâ, par lequel les ancêtres ont accordé leur onction à cette initiative a également été faite sous l’attention particulière des communautés venues en masse. Plusieurs activités ont meublés le festival, parmi lesquelles, des danses rituelles, exécutées par des groupes venus de Zoetele et Olantsa, et ont su démontrer la dimension immatérielle de la culture Ekang.

En outre, la visite des stands d’exposition par le ministre Narcisse Mouelle Kombi, a été l’une des grandes articulations. Un véritable pèlerinage dans les profondeurs de cette riche culture, via un zoom sur de nombreux symboles dont le trône royal, arbalètes, mvet, ustensiles de cuisine rustiques, tenues vestimentaires ancestrales, pour ne citer que cela. Les contes, l’art culinaire, les jeux traditionnels, étaient également au menu de ce grand évènement culturel, placé sous le haut patronage de la Première Dame Mme Chantal Biya. L’évènement s’est achevé le 12 août dernier.

Le patron des arts et de la culture, a souligné avoir été marqué par la variété des danses traditionnelles des Ekang, et a tenu à faire un vibrant hommage aux organisateurs de ce festival, pour le travail accompli.

Un festival dont la célébration des valeurs de fraternité, d’union et de solidarité, mais aussi de fidélité aux idéaux qu’incarne le président Paul Biya au sein de la nation, ont été mises en valeur, pour une explosion du développement culturel.

Simplice Oyono


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter