Culture : Le magnifique destin de Paul Biya raconté par Oswald Baboké

L’ouvrage qui recense les grandes réalisations du Chef de l’Etat Paul Biya, a été présenté au public le vendredi 21 septembre à Yaoundé, au cours d’une cérémonie dédicace.

Le cadre idéal. Les salons feutrés de l’hôtel Hilton de Yaoundé et les invités triés sur le volet. Des universitaires avec en tête, le Grand Chancelier des Ordres Académiques le Pr Jacques Fame Ndongo, ont constitué un panel relevé de cette soirée dédicace. Dans l’assistance, des hauts commis de l’Etat ont effectué le déplacement avec au premier rang, le directeur du cabinet civil de la présidence de la République Samuel Mvondo Ayolo, le ministre secrétaire général de la présidence de la République Ferdinand Ngoh Ngoh, et plusieurs membres du gouvernement.

En effet, l’auteur de l’oeuvre Oswald Baboke, Directeur adjoint du Cabinet Civil, a présenté au public, un livre en deux tomes, sur les septennats du président de la République S.E Paul Biya et ses réalisations, cet homme d’Etat qu’il confirme lui-même comme sa source d’inspiration. Il offre deux tableaux de la vie de Paul Biya, le fils que Etienne Mvondo Assam et Anastasie Eyenga Ellé ses parents, ont donné au Cameroun. Oswald Baboke fait abondamment usage de métaphores qui se révèlent dès le titre même du Tome I : Les septennats du Président.

De plus, la note de lecture du Pr. Jacques Fame Ndongo le révèle tout comme l’introduction de l’ouvrage. Les septennats abordés par l’auteur sont les étapes de la vie du président, qui curieusement se découpent en septennats. On y recense plusieurs moments. Extrait : « Il a fallu sept ans à Paul Biya, durant sa naissance pour évoluer, le jeune Biya fera la même période au Lycée Général Leclerc, en passant par le séminaire Saint Joseph d’Akono. Puis, il obtient son baccalauréat et une bourse d’études supérieures en France. En outre, sept ans, c’est le temps écoulé entre l’inscription de l’étudiant au Lycée Louis-le-Grand en 1956 et l’obtention du Diplôme d’études supérieures en Droit public, en 1963. Il est déjà jeune fonctionnaire et passera sept ans pour devenir ministre, secrétaire général de la présidence de la République. Sept ans c’est aussi le temps mis pour passer de ce poste à la présidence à celui de Premier ministre. Paul Biya reste Premier ministre durant sept ans, de 1975 à 1982, l’année où il devient président de la République.

Toutefois, la tentative de déstabilisation des institutions marque les sept premières années de son magistère, au cours duquel il publie pour le Libéralisme communautaire. De 1990, l’année de la promulgation des lois sur les libertés, à 1997, le Président Paul Biya passe sept ans à asseoir les bases du multipartisme. Son premier septennat constitutionnel court de 1997 à 2004. Il est marqué par de nombreuses réformes électorales. L’espace temporel 2004-2011 porte l’estampille du septennat des Grandes Ambitions. Il est économique. Malgré les affres de la guerre contre le terrorisme, le septennat des Grandes Réalisations, qui s’étend de 2011 à 2018, se caractérise par l’édification tangible des projets structurants, et porteurs. Ce septennat finissant qui affiche les réalisations de Paul Biya à travers divers chantiers y compris celui de la CAN TOTAL 2019 annonce le Tome II de cet ouvrage consacré aux réalisations de Paul Biya.

Néanmoins, l’auteur, image à l’appui, promène le lecteur au cœur des grandes réalisations ainsi que sur les chantiers en cours. Dans ce listing abondant, les infrastructures routières, avec en bonne place l’autoroute Yaoundé-Douala en construction, le deuxième pont sur le Wouri, les barrages hydro-électriques, le barrage de retenu de Lom Pangar, l’agriculture avec un focus sur le palmier à huile, la pisciculture entre autres.

Le Directeur du Cabinet civil de la présidence de la République, Samuel Mvondo Ayolo, préfacier du deuxième Tome, a présenté l’ouvrage comme une encyclopédie expressive qui résume, à travers des images en haute définition, collectées et collectionnées avec grand soin. Dans sa note de lecture, le Pr Fame Ndongo confie que c’est la première fois qu’un livre de deux Tomes est écrit sur Paul Biya. Le livre coffret d’Oswald Baboke en question, c’est 636 pages, 1184 photographies. Un essai gigantesque, un outil de communication politique, un livre d’histoire pour la jeune génération. Et pour l’auteur, un livre pour rendre témoignage et hommage à la vie d’un homme d’exception, le président Paul Biya.

 

Armand Durvet


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter