Grands chantiers : Jean Claude Mbwentchou prescrit l’accélération

L’instruction est donnée par le ministre Jean Claude Mbwentchou aux entreprises à l’issue des sa tournée à Garoua.

C’est avec une satisfaction partielle que le ministre de l’habitat et du développement urbain (MINHDU) a achevé sa visite des chantiers de la capitale régionale du Nord Cameroun. Sur le site de construction de 100 logements sociaux, le taux de réalisation est passé de 40% lors de la dernière évaluation il y a quatre mois, à 60%. Cela semble être le résultat du règlement des différends entre l’entreprise chargée de réaliser le projet, Alliance et ses sous-traitants.

En aménagement routier, le ministre Jean Claude Mbwentchou a constaté l’avancement des travaux. Concernant les principaux axes en réhabilitation, plus précisément ceux qui conduisent aux sites capitaux de la prochaine CAN 2019, les taux d’évolution varient entre 18 et 50 %.

Les chantiers du C2D réalisés par l’entreprise Razel se feront dans environ deux semaines, ce qui viendra compléter les chantiers de réfection la voirie urbaine. Ces résultats relevés par le MINHDU sont moins que ce qu’ils devraient afficher à son passage. Jean Claude Mbwentchou l’a souligné, surtout en ce qui concerne les délais. Les chantiers relatifs à la CAN sont respectivement à 80 et 33% de délais consommés (pour 50 et 18% de réalisation), tandis que les travaux prioritaires du chef de l’Etat n’ont pas encore été entamés pour des raisons administratives. Une situation face à laquelle Jean Claude Mbwentchou a ordonné l’actualisation des plannings  pour attester de la densification du rythme, un respect scrupuleux des termes des différents contrats signés, une clarification des contrats des sous-traitants, ou encore une meilleure coordination entre les instances d’exécution et celles de contrôle, sous la supervision des autorités régionales (gouverneur, délégué du gouvernement) et des services techniques de son ministère.

Quant aux logements sociaux dont la livraison était prévue pour ce mois de septembre, ils en ont encore pour trois mois avant d’être prêts.  Le MINHDU, tout en accordant ce délai a martelé que ce sont les derniers.

Christophe Mercier


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter