Developpement local : L’immense Usine de Cacao à Kékem inauguré

Le Premier Ministre Joseph Dion Ngute, a inauguré le 26 avril 2019, l’une des plus importantes usines de transformation du cacao en Afrique située dans la région de l’Ouest, en compagnie de plusieurs autorités.

L’usine de transformation des fèves de cacao, NEO Industry S.A, installée dans la localité de Kékem, département du Haut-Nkam, a été ouverte vendredi 26 avril 2019 par le Premier Ministre, Joseph Dion Ngute, et sonne le glas de son opérationnalité. Dans son discours circonstanciel, le Chef du Gouvernement a rappelé que ce projet s’inscrit dans la vision stratégique du Président de la République Paul Biya. Ladite vision étant de conduire le Cameroun vers l’émergence à l’horizon 2035. Il a par ailleurs rappelé que le Chef de l’Etat dans son discours du 31 décembre 2018, en parlant du Plan directeur d’industrialisation avait déclaré ce qui suit : « il conviendra de l’appliquer en priorité, à la transformation de nos matières premières agricoles, afin de gagner en valeur ajoutée et de réduire les importations de biens et service ».  Pour M. Joseph Dion Ngute, l’usine de transformation de Cacao de Kékem est une fierté nationale. « C’est en reconnaissance de ce qui a été fait ici à Kékem, par Neo Industry SA, que le Chef de l’Etat m’a envoyé pour témoigner de sa satisfaction quant à l’ambition de cette société de hisser le Cameroun, en matière de broyage des fèves de cacao dans les rangs des premiers mondiaux », a-t-il souligné.

En effet, le projet est porté par Emmanuel Neossi, une élite locale. Le coût de l’investissement s’élève à 54 milliards de FCFA au total, dont environ 1,2 milliard de FCFA issus des pouvoirs publics. 13 milliards de FCFA, ont été octroyés par la Société Commerciale de Banque, un autre crédit bancaire qui a été garanti à hauteur de 6 milliards de FCFA par l’African Guarantee Fund, fonds de garantie lancé par le groupe de la Banque Africaine de Développement. En plus des facilités fiscalo-douanières offertes par l’État camerounais, ce projet a également bénéficié, en juin 2016, d’un financement public direct de 1,2 milliard de FCFA, dans le cadre du projet Agropoles, implémenté par le Ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire. E plus, le promoteur a une parfaite maîtrise du secteur à travers PRODUCAM, une société de négoce, premier exportateur national de fèves de cacao (20% du marché national), dont il est le patron.

Par ailleurs, l’infrastructure est entièrement équipée par l’entreprise allemande Buhler, présentée comme le leader mondial dans la fabrication des équipements de l’industrie chocolatière, l’usine agro-industrielle ambitionne de transformer 30 000 fèves de cacao pour obtenir 12 000 tonnes de beurre, 6 000 tonnes de poudre et 6 000 tonnes de masse. Le projet va générer plus de 1000 emplois temporaires et indirects, sans compter 825 emplois permanents, dont 350 déjà effectifs. Ses principales infrastructures de transformation sont logées à Kékem, tandis que les structures de stockage sont localisées à Moumé, Chouaffé, Kékem et Douala. L’inauguration de NEO Industry S.A marque un tournant historique dans la transformation du cacao au Cameroun. La production annuelle de notre pays est estimée à 200 000 tonnes. Pourtant, la transformation desdites fèves de cacao ne dépasse pas les 25%.

En outre, Luc Magloire Mbarga Atangana Ministre du Commerce, qui a pris part à la cérémonie d’inauguration, n’a pas caché son admiration pour cette infrastructure, face à la presse, n’a pas non plus manqué de préciser son impact sur le développement de la filière cacao au Cameroun. «C’est un véritable joyau que nous voyons là, qui va impulser la production, la transformation et la commercialisation des produits fabriqués de bout en bout sur place au Cameroun. Une politique que le gouvernement, sous la coordination du Chef de l’Etat, impulse, encourage et soutient avec fermeté, pour que le Cameroun puisse se développer » a-t-il ajouté.

Avatar

Guy Pierre Marie


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!