Dja et lobo: la centrale hydroélectrique de Mekin en marche

Le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba a procédé le 24 mai à la mise sous tension de l’infrastructure.

Grâce à l’aménagement hydroélectrique bâti dans la localité de Mekin et rendu opérationnel le 24 mai 2018 par le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, Meyomessala et Sangmélima ne seront plus dans le noir.  Le ministre s’est rendu sur place pour évaluer, l’effectivité du fonctionnement de l’infrastructure qui produit depuis le 23 mai 2018 de l’énergie électrique. Au niveau des installations du poste de Ndjom-Yekombo et à de la salle de commande de la centrale de Mekin, le MINEE a vérifié la stabilité, la tension et la fréquence des installations, depuis la mise sous tension des turbines 1 et 3 le 23 mai. A l’issue des échanges avec les parties prenantes, le ministre a constaté que la centrale est bel bien raccordée aux lignes électriques d’Eneo. Le clou de la descente était la visite de l’usine de pied et du déversoir, une imposante architecture réalisée par Hydro-Mekin et la China National Electric Engineering Corporation en charge de la construction. Grand satisfecit chez le ministre et soulagement pour les populations locales qui en ont fini avec les délestages intempestifs, comme l’a relevé Christian Mebiame, maire de la commune de Meyomessala. D’après Néhémie Boumsong, chef de la centrale, la mise sous tension constitue une phase pilote. Au bout d’environ quatre mois, Eneo et Hydro-Mekin définiront les stratégies pour un raccordement et une exploitation sur la ligne 30KV, Meyomessala-Mbalmayo et à un raccordement définitif au travers d’une ligne de 90KV. A terme, les 10 KW disponibles seront injectés dans le Réseau interconnecté Sud (RIS). La puissance installée de cette centrale est de 15 MW, mais la mise sous tension permet d’en produire 10 MW, pour Sangmelima et Meyomessala en mode îloté qui n’en consomme que 5. D’après Frédéric Biya Motto, directeur général d’Hydro-Mekin, il s’agira ensuite de passer en mode interconnecté pour que cela bénéficie aux populations de la partie Sud du RIS. A ce jour les installations électriques sont réalisées Par ailleurs, la voie d’accès a été aménagée à 70%. La construction du déversoir et de la ligne de transport est également achevée. Les travaux effectués sur la ligne de transport ont permis le passage d’une puissance de 60 Kva à 110 Kva. Les groupes 1 et 3 sont fonctionnels depuis janvier dernier et produisent une puissance installée de 10 MW. Le groupe 2 qui présentait des dysfonctionnements n’est pas encore opérationnel. Pour pallier à ces manquements, un remplacement total du groupe défectueux est prévu. Une mission s’est dépêchée en Chine pour la réception de l’appareil.

Avatar

Gérard Barbut


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!