Port autonome de Kribi : le Comité consultatif d’orientation à pied d’œuvre

Les membres de la structure de dialogue, de concertation et de proposition, qui parachève la mise en place des organes statutaires du port autonome de Kribi ont été installés le 19 septembre 2019 par le ministre des Transports, Jean Ernest Ngalle Bibehe Masséna.

Alain Blaise Batongue est le premier président du comité consultatif d’orientation du port autonome de Kribi (CCO-PAK). La mise en place de ce comité confirme l’ambition du gouvernement de faire de la place portuaire de Kribi un modèle de gestion exemplaire d’un port de troisième génération. À terme le port de Kribi est appelé à devenir un hub logistique de référence internationale du trafic maritime, tel que prescrit par le président Paul Biya. Les membres du CCO-PAK ont été installés en présence de l’ensemble des acteurs de la plateforme portuaire de Kribi, et les autorités administratives et forces vives de la région du Sud.

Missions du CCO-PAK

L’important outil de gouvernance que préside Alain Blaise Batongue, par ailleurs secrétaire exécutif du Gicam, s’occupera des questions liées, à la programmation des investissement, à l’organisation des opération, à la tarification des prestations des intervenants portuaires, à la promotion du port, et à l’échange d’informations.

Concrètement, le comité devra contribuer à la définition des grands objectifs de la place portuaire. La mise en place des accords pour l’échange d’informations de gestion et la réduction des coûts et délais de passage portuaire relèvent des attributions du comité. Il sera consulté pour avis sur les questions relatives aux programmes d’équipements structurants ; aux tarifs pratiqués par les différents opérateurs portuaires ; à la répartition des rôles entre les différents intervenants de la place ; aux horaires et à l’organisation du travail portuaire ; à l’élaboration ou à la modification du schéma directeur de développement du port ; à l’élaboration des projets de cahiers de charges pour les mises en concession des activités relevant du port autonome de Kribi. Le comité traitera tout autre dossier pour lequel il sera saisi par le conseil d’administration de l’institution portuaire.

Ils ont dit

Alain Blaise Batongue, président du CCO-PAK : « Nous travaillerons en équipe dans un esprit fédérateur de manière à accompagner le conseil d’administration et la direction générale du port autonome de Kribi ».

Patrice Melom, directeur général du PAK : « Cet organe consultatif vient couronner les ambitions de compétitivité de cette infrastructure qui à date a accueilli près de 500 navires avec 2,5 millions de tonnes de marchandises traitées et dont on crédite la création  de 3000 emplois directs et indirects pour plus d’un milliard mensuel de recettes à l’Etat ».

Jean Ernest Ngalle Bibehe Masséna, ministre des Transports: « Le comité consultatif d’orientation, doit faire en sorte que ce port qui a été appelé de tous ses vœux et mis en place par la volonté du chef de l’Etat puisse bénéficier de tous les bienfaits et que tous les opérateurs puissent trouver leur compte. Le comité vient répondre à la volonté d’assurer une représentativité qualifiée des différents acteurs impliqués au développement de l’activité portuaire, et apporter un impact sur l’économie de notre pays et sur celles des pays voisins que sont le Tchad et la République Centrafricaine ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!
X