Namibie : du sexe gratuit pour les visiteurs

Une tradition jugée impudique par plusieurs est pratiquée dans la région de Kunene et d’Omusati, au nord de la Namibie. Là-bas, les peuples des tribus Ovazimba  offrent du sexe aux invités et aux étrangers.

Les expressions « sentez vous chez-vous » et « mettez vous à l’aise » prennent tout leur sens chez les Ovazimba. Chez eux, quand un visiteur frappe à la porte, le maître des lieux l’accueille d’une manière spéciale. Il montre son approbation et  le plaisir de voir son invité en lui donnant un traitement peu commun appelé: Okujepisa Omukazendu. Cette pratique signifie littéralement que son épouse ou sa fille adulte est donnée à son invité pour passer la nuit. Le mari occupe alors une autre  pièce ou s’en va autre part pour ne pas perturber. Cette pratique est très vulgaire dans les tribus Ovazimba. C’est une tradition transmise qui, selon ceux qui la pérennisent, a ses «avantages» dans la communauté. Pour eux, elle réduit la jalousie et favorise les relations sans discrimination. Néanmoins elle divise les opinions, car elle est très souvent taxée de malsaine par certains

Chez les Ovazimba, la femme a peu ou pas d’opinion dans la prise de décision. Elle a quand même la possibilité de refuser de coucher avec l’invité mais doit dormir dans la même pièce que lui. De plus en plus de touristes européens visitent cette communauté namibienne pour pouvoir profiter de cette expérience atypique.

Peuples nomades, la richesse des Ovazimba est déterminée par le nombre de bovins dont ils disposent. La polygamie y est fortement pratiquée. Les filles Himba sont mariées à des partenaires masculins sélectionnés par leur père une fois qu’ils atteignent la puberté. Elles n’épousent pas les étrangers auxquels elles sont souvent offertes en guise de cadeau de séjour.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!