Sommet de la CEEAC : Ali Bongo rappelle le plaidoyer pour une réforme institutionnelle

En ouverture des travaux, le président Gabonais n’a pas manqué de faire amende honorable aux nouveaux venus, et de planter le décor mercredi 18 Décembre 2019 dans la capitale Libreville.

D’entrée de jeu, un souhait de bienvenue au Chefs d’Etat de la région lors de son allocution : « Je voudrais, au nom du Peuple Gabonais, à celui de mon Gouvernement, et au mien propre, souhaiter à toutes et à tous, la plus cordiale bienvenue à Libreville, à l’occasion de ce Sommet Extraordinaire, consacré à la Réforme institutionnelle de notre Communauté́, décidée en mai 2015 à N’Djamena ».

Coté Cameroun, le Premier Ministre Joseph Dion Ngute représentait le Chef de l’Etat S.E Paul Biya à ces importantes assises. Les Présidents Félix TSHISEKEDI, et le President EVARISTO CARVALHO, assistaient pour la première fois. En effet, le Sommet est centré, autour de l’adoption des documents fondamentaux de la réforme institutionnelle, devant permettre à la CEEAC, de s’adapter aux défis de l’heure, de renforcer son rôle, en tant que pilier de l’Union africaine.

Ce sommet historique, rappelle à notre mémoire, celui tenu à Libreville, le 18 octobre 1983, qui a vu naître l’organisation. De plus, le président Ali Bongo s’est félicité des efforts consentis par l’équipe chargée d’élaborer les documents juridiques y afférents. Les projets de Traité révisé, du Protocole relatif au COPAX, du Cadre organique de la Commission, des Statuts du personnel, et du règlement financier devraient être signés au courant de cette rencontre régionale. Par ailleurs, le Gabon a doté́ la Communauté́, d’un bâtiment pour abriter le siège de l’Institution.

Une CEEAC dynamique

En rappel,  le 25 janvier 2019, les experts et responsables de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale(CEEAC), de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Organisation de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale(OCEAC) ont organisé un atelier au siège du secrétariat général de la CEEAC dans le cadre de la préparation de la réunion des Ministres de la santé sur la stratégie sous régionale 2019-2023 et la feuille de route pour l’élimination du paludisme en Afrique centrale. L’objectif de la rencontre était d’accorder les aspects techniques et administratifs relatifs à l’organisation de ladite réunion. Deux allocutions avaient été prononcées au cours de la cérémonie d’ouverture des travaux : Celle du Secrétaire Exécutif de l’OCEAC, le Docteur Obiang Ada Manuel –Nso, et le discours d’ouverture du Secrétaire général Adjoint de la CEEAC en charge du Département de l’intégration Socioculturelle SEM. EDU MBA MOKUY, président de la séance. Au menu des travaux les participants ont reprécisé les objectifs et les résultats attendus, fait le point sur le processus et état d’avancement de la mise en œuvre du chronogramme notamment par le réajustement des dates, la précision des rôles et responsabilités des différentes parties prenantes à savoir la CEEAC, l’OCEAC, l’OMS et les pays dans la mise en œuvre des activités du processus.

Avatar

Manfred Essome


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!