36e promotion de l’EMIA : 174 nouveaux officiers à l’œuvre

Ils ont été encouragés par le chef de l’Etat, chef des Forces armées, Paul Biya, à s’appliquer dans la défense et la protection de la Patrie.

Le 18 janvier 2018, les forces de défense camerounaises ont pris du volume. Elles comptent désormais  174 nouveaux officiers tout droit sortis de l’Ecole militaire interarmées (EMIA). Le chef de l’Etat, chef des Forces armées, Paul Biya a lui-même conduit la cérémonie de remise des épaulettes aux élèves-officiers. L’évènement s’est tenu à la cour d’honneur de la brigade du quartier général à Yaoundé, en présence des grands corps de l’Etat, des membres du corps diplomatique, des parents et amis des sortants ainsi que de nombreux curieux. Dès 11h, le cortège présidentiel a fait son entrée dans la mythique cour d’honneur de la brigade du quartier général. Le chef des Forces armées a été accueilli par le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (MINDEF), Joseph Beti Assomo. Le salut au drapeau s’en est suivi. Le chef de l’Etat sur ses pieds a par la suite effectué a revue des troupes, à bord d’un véhicule décapotable avant de rejoindre la loge présidentielle. C’est à ce moment que le commandant des troupes, le colonel Oscar Mbarga Onana, commandant de l’EMIA, a institué aux élèves sortants de gagner l’esplanade de la tribune d’honneur pour la remise des épaulettes.  Sous les acclamations encourageantes des convives, les 174 élèves-officiers se tenaient le genou droit au sol et le sabre longeant la main droite orientée également vers le sol. A l’instant, le président Paul Biya a remis les épaulettes au major de la 36e promotion, Davy Gildas Mboum Edinguele. A la suite du chef de l’Etat, le MINDEF qui a remis les épaulettes au vice-major. S’en est suivie, la remise des épaulettes au deuxième vice-major par le secrétaire d’Etat à la Défense (SED) chargé de la Gendarmerie nationale, la remise des épaulettes au troisième vice-major par le SED chargé des Anciens combattants et des Victimes de guerre, et la remise des épaulettes au quatrième vice-major par le chef d’état-major des armées. Pour finir, les parrains officiers généraux et les officiers supérieurs ont décoré d’épaulettes les autres de la promotion.

Le commandant en chef des forces armées distinguant le major de la 36e promotion

Pour marquer le coup, le chef des armées a pris la parole. Il a d’abord situé le contexte dans lequel les jeunes officiers entament leur parcours. Il les a surtout interpellé sur la « la nécessité de maintenir un niveau élevé de vigilance » face à Boko Haram dans la région de l’Extrême-Nord. En ce qui concerne la région de l’Adamaoua, le président Paul Biya a déclaré avoir donné des instructions fermes à nos forces de défense et de sécurité pour y mettre un terme aux agissements des groupes criminels spécialisés dans les enlèvements avec demandes de rançons. Pour ce qui est des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, le chef des Forces armées a affirmé qu’il ne ménagera aucun effort pour que les aspirations légitimes des populations à un retour au calme et à une vie sociale normale dans cette partie du pays se réalisent. « Aux criminels qui persisteront à rester sur la voie de la violence, ils savent ce qui les attend. Les forces de défense et de sécurité continueront à faire leur devoir, avec fermeté, détermination et professionnalisme », a promis le chef de l’Etat. Concernant les taches des jeunes officiers, le président de la République les a exhortés à poursuivre l’œuvre de défense et de protection de la patrie, à rester fidèles aux valeurs fondamentales de la Nation qui guident l’action de notre armée, à être désormais aux côtés de leurs camarades, le bouclier de notre pays et de nos populations. Evoquant la signification du nom de baptême de cette 36e promotion, à savoir : « Unité et Diversité », Paul Biya a souligné que ce nom se justifie par la  diversité culturelle, linguistique et sociologique qui est l’essence de notre pays, de son armée et le socle sur lequel se bâtit la Nation. « Vous êtes originaires de toutes les régions du Cameroun. Tout au long de votre carrière, le nom de baptême de votre promotion devra vous servir d’aiguillon, mais aussi de boussole et vous permettre de ne jamais perdre de vue l’impératif de la défense de l’unité de votre pays », leur a dit le chef des Forces armées. Pour agrémenter la cérémonie un vin d’honneur a été donné, après la photo de famille et le défilé militaire.

La loyauté des jeunes officiers au chef des armées qui incarne les institutions républicaines
Avatar

Gérard Barbut


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!